Constance de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Constance, née aux alentours de l'an 920, morte entre 963 et 966 fut comtesse de Provence par mariage.

Une filiation mal connue[modifier | modifier le code]

Sa filiation n'est pas connue et l'abbé Maurice Chaume a le premier mis en évidence que le prénom de cette dernière renvoyait au comte de Vienne Charles-Constantin. Il cite d'autres indices qui ne se révélèrent pas probants par la suite, mais considérer Charles Constantin, comte de Vienne comme le père de Constance de Provence reste la meilleure hypothèse de la filiation de Constance.

Certains chercheurs ont pensé qu'elle était sœur de Charles Constantin, mais Guillaume le Libérateur, son fils, étant né vers 950-955, elle-même n'a pas pu naître avant 910-915. Or la mère de Charles Constantin, qui a transmis les prénoms de Constance et Constantin, est morte en 903. Il est vrai que Constance pourrait être une nièce de Charles Constantin, mais il est très improbable que ce dernier ait eu une sœur ou un frère germain (brièveté du mariage des parents et absence dans les sources).

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Elle épousa avant 942, ou plus probablement vers 945-948, Boson II (928 † 968), comte d'Arles et eut deux fils[1] :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Constantia is named as the wife of Comte Boson, and mother of Guillaume and Rotbald, in the Cartulaire de Montmajour dated May 963 (Chartrier de Saint-Pierre de Montmajour, ed. Dom Chantelou (1890/1), pp. 1-384, quoted in Settipani (1991), p. 3 footnote 3.)