Constance d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constance, reine de Pologne, vers 1605.

L'archiduchesse Constance d'Autriche ( - ) fut reine consort de Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Constance était la fille de Charles II d'Autriche-Styrie et de Marie-Anne de Bavière. Ses grands-parents paternels étaient Ferdinand Ier, Empereur, et Anne Jagellon. Ses grands-parents maternels étaient Albert V, duc de Bavière, et Anne de Habsbourg.

Constance était la sœur cadette de l'Empereur Ferdinand II, de Marguerite d'Autriche-Styrie, de Léopold V d'Autriche et d'Anne d'Autriche.

Le 11 décembre 1605 elle épousa Sigismond III de Pologne, qui avait déjà été le mari de sa sœur Anne avant le décès de cette dernière. Ils eurent sept enfants:

  • Johann Casimir (* 25 décembre 1607; † 9 janvier 1608), prince de Pologne,
  • Jean II Casimir Vasa (* 21 mars 1609; † 16 décembre 1672), roi de Pologne,
  • Johann Albert Vasa (* 25 mai 1612; † 22 décembre 1634), prince de Pologne,
  • Charles Ferdinand Vasa (* 13 octobre 1613; † 9 mai 1655), évêque de Wrocław,
  • Alexander Charles (* 14 novembre 1614; † 19 novembre 1634), prince de Pologne,
  • Anna Konstantinia (* 20 janvier 1616; † 24 mai 1616), princesse de Pologne,
  • Anna Katharina (* 7 août 1619; † 9 octobre 1651), duchesse de Palatinat.

Constance d'Autriche fut une grande politicienne qui bâtit un parti important formés des nobles importants qui avaient marié ses proches. Elle était très religieuse et allait à la messe deux fois par jour.

En 1623, elle acheta le village de Zywiec à Mikołaj Komorowski, qui était pourtant banni, ce qui causa des problèmes avec la diète. En 1626, elle interdit aux Juifs l'accès de Zywiec.

Sources[modifier | modifier le code]