Conspiration (téléfilm)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conspiration, Conspiracy et Conférence de Wannsee (homonymie).

Conspiration

Titre québécois Conspiration
Titre original Conspiracy
Réalisation Frank Pierson
Scénario Loring Mandel (en)
Acteurs principaux
Sociétés de production BBC, HBO
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame de guerre
Première diffusion 2001
Durée 90

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Conspiration (Conspiracy) est un téléfilm américano-britannique de Frank Pierson, produit par HBO, avec Kenneth Branagh dans le role de Reinhard Heydrich, et Stanley Tucci dans celui d'Adolf Eichmann, diffusé en 2001. Il raconte le déroulement de la conférence de Wannsee qui planifie la solution finale dans l'extermination des juifs d'Europe. C'est le remake du téléfilm allemand Die Wannseekonferenz d'Heinz Schirk de 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Conspiration reproduit le déroulement de la Conférence de Wannsee, dans la banlieue de Berlin, le 20 janvier 1942, lorsque Reinhard Heydrich mobilisa l'administration du Troisième Reich pour entériner l'organisation administrative et logistique de la Solution finale.

À la chute du Troisième Reich, les trente exemplaires top secret du procès-verbal de cette réunion rédigé par Adolf Eichmann ont disparu ou ont été détruits, sauf une preuve écrite de l'ampleur du projet d'Adolf Hitler d'anéantir la communauté juive d'Europe.

Le film se termine par un bref résumé de ce qu'il est ensuite advenu de chacun des participants de la conférence.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Fiche technique
Sujet Description
Titre original Conspiracy
Durée 90 minutes
Genre drame, guerre, histoire
Réalisation Frank Pierson
Auteur Loring Mandel (en)
Scénario Loring Mandel
Producteur Frank Pierson, Nick Gillott, Peter Zinner
Image Stephen Goldblatt
Production BBC, HBO
Origine Grande-Bretagne - États-Unis

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution
Acteur Personnage
Kenneth Branagh Reinhard Heydrich, SS-Obergruppenführer (général), chef du RSHA[1], l'« Office central de la sécurité du Reich[2] » ; Heydrich préside la réunion
Stanley Tucci Adolf Eichmann, SS-Obersturmbannführer (lieutenant-colonel), chef du bureau IV B-4 (Judenangelegenheiten, Affaires juives) de la Gestapo (RSHA[3]), qui rédige les notes de la conférence
Owen Teale (en) Roland Freisler, Staatssekretär[4] (secrétaire d'État), ministère de la Justice
Jonathan Coy Erich Neumann, Staatssekretär[4], Beauftragter für den Vierjahresplan — représentant du Plan quadriennal[5] — ; il représentait ainsi en outre les ministères de l'Économie, du Travail, des Transports et de l'Armement
David Threlfall (en) Friedrich Wilhelm Kritzinger, secrétaire permanent de la chancellerie du Reich[6]
Barnaby Kay (en) Rudolf Lange, SS-Sturmbannführer (commandant), Kommandeur der SP und des SD (KdS) — chef de la SiPo et du SD (RSHA[7],[8]) — à Riga, Lettonie
Peter Sullivan (en) Karl Eberhard Schöngarth, SS-Oberführer (colonel), Befehlshaber der SP und des SD (BdS) — chef de la SiPo et du SD (RSHA[7],[9]) — au Gouvernement général de Pologne
Ben Daniels Josef Bühler, Staatssekretär[4], Gouvernement général de Pologne
Ewan Stewart Georg Leibbrandt, Staatssekretär[4], représentant du ministère des Territoires occupés de l'Est
Brian Pettifer (en) Alfred Meyer, Gauleiter des Gaus Westfalen-Nord (de Westphalie du Nord) et Staatssekretär[4], adjoint de Rosenberg au ministère des Territoires occupés de l'Est
Kevin McNally Martin Luther, Unterstaatssekretär (sous-secrétaire d'État), ministère des Affaires étrangères
Brendan Coyle Heinrich Müller, SS-Gruppenführer (général), chef de la Gestapo (RSHA[7],[10]), supérieur d'Eichmann[11]
Nicholas Woodeson Otto Hofmann, SS-Gruppenführer (général), Chef du Bureau pour la race et le peuplement (RuSHA)[1]
Colin Firth Wilhelm Stuckart, Staatssekretär[4], ministère de l'Intérieur
Ian McNeice Gerhard Klopfer, SS-Oberführer, secrétaire permanent à la chancellerie du parti[12]
Simon Markey le sténographe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Service directement rattaché au Reichsführer-SS Himmler, ce dernier dépendant directement de Hitler.
  2. Le RSHA est une sorte d'« empire policier » qui regroupe toutes les polices du Reich, ainsi que les services d'espionnage et de contre-espionnage, ayant fini par supplanter l'Abwehr dans ces derniers domaines. Ainsi Heydrich, sous les ordres de Himmler, est une « pièce maîtresse » du régime nazi.
  3. Eichmann est ainsi hiérarchiquement rattaché à Müller, présent à la réunion, puis à Heydrich, qui préside cette réunion : autrement dit, dans l'organigramme, Eichmann est 2 niveaux sous celui de Müller et 3 niveaux sous celui de Heydrich.
  4. a, b, c, d, e et f En Allemagne, le titre de secrétaire d'État est le plus haut rang dans une administration et non une fonction gouvernementale.
  5. Neumann représente ainsi le Reichsmarschall Göring.
  6. La chancellerie du Reich est placée sous la responsabilité du Dr Hans Lammers, en contact direct avec Hitler.
  7. a, b et c Le chef suprême du RSHA, « Office central de la sécurité du Reich », est le général SS Heydrich, présent à la réunion et qui préside celle-ci.
  8. La fonction de KdS est directement rattachée à un BdS, donc 2 niveaux sous celui de Heydrich.
  9. La fonction de BdS est directement rattachée à Heydrich.
  10. Müller a pour supérieur direct Heydrich.
  11. Au niveau « N+2 », autrement dit, il est le supérieur du supérieur direct d'Eichmann.
  12. La chancellerie du parti est placée sous la responsabilité de Martin Bormann, également conseiller et secrétaire particulier de Hitler.

Liens externes[modifier | modifier le code]