Conspiracy Watch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Rudy Reichstadt » redirige ici. Pour les autres significations, voir Rudy.
Conspiracy Watch
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

URL http://www.conspiracywatch.info/
Slogan Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot
Commercial non
Publicité non
Type de site Information spécialisé
Langue(s) français
Inscription non
Rédacteur en chef Rudy Reichstadt
Lancement 2007
État actuel Actif

Conspiracy Watch, également appelé Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot, est un site web français fondé en 2007 par Rudy Reichstadt[1].

Description et objectifs[modifier | modifier le code]

Le site se donne pour objectif d'analyser de manière critique le conspirationnisme et les théories du complot.

Son auteur, Rudy Reichstadt, écrit pour différentes publications et sites web comme l'Observatoire du communautarisme, ProChoix, L'Arche, Rue89[1] et la revue Le Meilleur des mondes où il répond à Pierre-André Taguieff concernant l'Affaire Mohammed al-Durah. Il est membre de l'Observatoire des radicalités politiques dirigé par Jean-Yves Camus pour la Fondation Jean-Jaurès[2].

Il a participé à deux séminaires de la revue La Règle du jeu de Bernard-Henri Levy[3],[4].

Le site est régulièrement cité par de grands médias français[1] lors d'affaires impliquant des théories du complot, à l'image de la théorie du complot sur la mort d'Oussama Ben Laden[5], sur la religion de Barack Obama[6], sur l'affaire DSK, sur les attentats du 11 septembre 2001[7] ou sur l'affaire Merah[8].

Critique[modifier | modifier le code]

En février 2013, suite à la diffusion du reportage Les Obsédés du complot de Caroline Fourest, dans lequel cette dernière interrogeait entre autres Rudy Reichstadt, Pascal Boniface rappelle la proximité de R. Reichstadt avec la revue Prochoix de Fourest. Boniface poursuit, dans une critique tournée contre le reportage de Fourest, que le site Conspiracy Watch « est principalement consacré à la dénonciation des critiques de la politique israélienne[9] ». Le lendemain, Rudy Reichstadt lui répond en estimant que le jugement porté sur Conspiracy Watch est « non seulement faux mais aussi absurde », qu'il relève du « procès d'intention » et qu'il « trahit les obsessions bien réelles de Pascal Boniface[10] ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « F.A.Q. », sur www.conspiracywatch.info (consulté le 21 mars 2012)
  2. Membres de l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès
  3. “Décrypter les rhétoriques de la conspiration” en images, La Règle du Jeu, septembre 2012.
  4. Radicalisation politique et théories du complot, La Règle du Jeu, 16 juin 2013.
  5. « La mort d'Oussama Ben Laden relance les thèses conspirationnistes », sur lemonde.fr,‎ 5 mai 2011 (consulté le 21 mars 2012)
  6. « Obama musulman : dernier avatar de la théorie du complot », sur lci.tf1.fr,‎ 20 août 2010 (consulté le 21 mars 2012)
  7. « 11-Septembre : pourquoi tant de rumeurs? », sur lemonde.fr,‎ 9 septembre 2011 (consulté le 21 mars 2012)
  8. « Affaire Merah : tentative de déconstruction d'un discours conspirationniste », sur lemonde.fr,‎ 19 juin 2012 (consulté le 17 juillet 2012)
  9. Pascal Boniface, « Fourest et les complotistes : posons les bonnes questions sur la manipulation de l'info », sur leplus.nouvelobs.com,‎ 12 février 2013 (consulté le 14 février 2013)
  10. Rudy Reichstadt, « Caroline Fourest, les obsédés du complot et l'inquiétante obsession de Pascal Boniface », sur leplus.nouvelobs.com,‎ 13 février 2013 (consulté le 14 février 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]