Consequentia mirabilis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La consequentia mirabilis (la conséquence étonnante), appelée aussi loi de Clavius, est un raisonnement qui établit la vérité d'une proposition à partir de l'inconsistance de sa négation. Ce raisonnement de logique propositionnelle signifie que toute proposition impliquant sa propre négation est nécessairement faux.

Formellement, il peut s'écrire :

 (\neg A \rightarrow A) \rightarrow A.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Si rien n'est vrai, « rien n'est vrai » est vrai, donc « rien n'est vrai » est faux.
  • S'il ne faut pas philosopher, il faut philosopher ; donc il faut philosopher[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. Blanché, Introduction à la logique contemporaine
  • (it) F. Bellissima et P. Pagli, Consequentia Mirabilis. Una regola logica tra matematica e filosofia, Florence, 1996

Article connexe[modifier | modifier le code]

Principe du tiers exclu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La matrice de cet argument proviendrait du Protreptique d'Aristote, traité de jeunesse qui incitait à la pratique de la philosophie. Voir (en) W. Kneale (de), « Aristotle and the Consequentia Mirabilis », Journal of Hellenistic Studies, no 77,‎ 1957, p. 62-66