Conseil d'allégeance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Conseil d'allégeance (en arabe : هيئة البيعة, Hayat al-Bay’ah) est le conseil chargé de déterminer la succession au trône d'Arabie saoudite. Le Conseil a été instauré par le roi Fahd en 2006 et est composé de descendants d'Ibn Saoud.

Le Conseil est dirigé par Micha’al ben Abdelaziz al-Saoud (né en 1926).

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la loi fondamentale saoudienne de 1992[1], le choix du prince héritier est fait par le roi. Cependant, dans les faits, le choix est le résultat d'un consensus entre plusieurs famille de la dynastie saoudienne. En 2006, le roi Fahd sentant l'influence grandissante des membres de la famille des Soudaïris décide de créer le Conseil pour diluer leur influence en incluant plus de personnes dans le processus décisionnel.

Choix[modifier | modifier le code]

À la mort du prince héritier Sultan ben Abdelaziz Al Saoud en octobre 2011, le Conseil se réunit et choisit pour la première fois un prince héritier : Nayef ben Abdelaziz Al Saoud. Après la mort de ce dernier, le Conseil se réunit le 18 juin 2012 et désigne le prince Salmane ben Abdelaziz Al Saoud comme nouveau prince héritier.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Chapitre 2, article 5, alinéa c.

Lien externe[modifier | modifier le code]