Conseil d'école

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article fait partie d’une série sur
le système éducatif français
Image illustrative de l'article Conseil d'école
Enseignement primaire -maternelle et élémentaire-
École maternelle en France
Toute petite section · Petite section · Moyenne section · Grande section
École élémentaire en France
CP · CE1 · CE2 · CM1 · CM2
Enseignement spécialisé :
CLIN · CLIS
Enseignement secondaire -collège et lycée-
Collège en France
Diplôme national du brevet
6e · 5e · 4e · 3e
Enseignement spécialisé :
CLA · Ulis · SEGPA
Lycée en France
Baccalauréat
Enseignement spécialisé : Ulis
2de · 1re · Terminale
Baccalauréat général
Séries : ES · L · S
Baccalauréat technologique
Séries : ST2S · STI · STMG · STL · STAV · Hôtellerie · TMD
CAP · BEP · Baccalauréat professionnel
Études supérieures en France

En France, le conseil d'école est l'instance qui vote en particulier le règlement intérieur de l'école, donne des avis et des suggestions sur le fonctionnement de l'école primaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les conseils d'écoles sont créés par un décret de 1990[1], dans le cadre de la loi d'orientation sur l'éducation de 1989, abrogé par le décret n° 2008-263 du 14 mars 2008[2] et intégré au code de l'éducation à l'article D411-1.

Ils permettent d'institutionnaliser une réunion périodique entre tous les acteurs de l'école (enseignants, représentants de la mairie, parents d'élèves, intervenants...).

Composition[modifier | modifier le code]

Le conseil d'école est composé des membres suivants :

  • le directeur de l'école qui en est le président. Il représente le ministre pendant toute la durée du Conseil d'école.
  • l'inspecteur de l'Éducation nationale (IEN) y assiste de droit.
  • le maire, ou son représentant, et un membre délégué désigné par le conseil municipal ;
  • les enseignants de l'école, instituteurs ou professeurs des écoles ;
  • un des maîtres du réseau d'aides spécialisées (RASED)[3] ;
  • les représentants des parents d'élèves. Élus par l'ensemble des parents d'élèves en début d'année scolaire, les membres représentants des parents d'élèves sont, au plus, en nombre égal à celui des classes de l'école, mais deux seulement suffisent pour pouvoir constituer une liste de représentants de parents d'élèves lors des élections se déroulant, en règle générale, au mois d'octobre. Les suppléants sont, au plus, aussi nombreux que les titulaires. Ils peuvent également être présents sur invitation du président du conseil d'école : ils n'ont alors qu'une voix consultative et ne prennent pas la parole ouvertement. Un délégué de parent titulaire peut cependant, s'il est absent du conseil, transférer son rôle à un parent suppléant ; il lui suffit alors d'en informer le directeur d'école.
  • le délégué départemental de l'Éducation nationale (DDEN) chargé de visiter l'école. Nommé pour quatre ans par l'inspecteur d'académie, ce délégué apporte un avis extérieur sur le fonctionnement de l'école.

Le président du conseil d'école peut également inviter :

Réunions[modifier | modifier le code]

Le conseil d'école est constitué pour une année et siège valablement jusqu'à l'intervention du renouvellement de ses membres.

Le conseil d'école se réunit deux ou, cas le plus fréquent, trois fois par année scolaire, et obligatoirement dans les quinze jours suivant la proclamation des résultats des élections des représentants des parents d'élèves, sur un ordre du jour adressé au moins huit jours avant la date des réunions aux membres du conseil. En outre, il peut également être réuni exceptionnellement à la demande du directeur de l'école, du maire ou de la moitié de ses membres titulaires.

Attributions[modifier | modifier le code]

Le conseil d'école, sur proposition du directeur de l'école :

  • vote le règlement intérieur de l'école ;
  • établit le projet d'organisation de la semaine scolaire ;
  • dans le cadre de l'élaboration du projet d'école à laquelle il est associé, donne tous avis et présente toutes suggestions sur le fonctionnement de l'école et sur toutes les questions intéressant la vie de l'école, et notamment sur :
    • les actions pédagogiques qui sont entreprises pour réaliser les objectifs nationaux du service public d'enseignement,
    • l'utilisation des moyens alloués à l'école[4],
    • les conditions de bonne intégration d'enfants handicapés,
    • les activités périscolaires,
    • la restauration scolaire,
    • l'hygiène scolaire,
    • la protection et la sécurité des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire ;
  • statue sur proposition des équipes pédagogiques pour ce qui concerne la partie pédagogique du projet d'école ;
  • en fonction de ces éléments, adopte le projet d'école ;
  • donne son accord pour l'organisation d'activités complémentaires éducatives, sportives et culturelles[5] ;
  • est consulté par le maire sur l'utilisation des locaux scolaires en dehors des heures d'ouverture de l'école[6].

Le directeur d'école informe également le conseil d'école sur :

  • les principes de choix de manuels scolaires ou de matériels pédagogiques divers ;
  • l'organisation des aides spécialisées.

Par ailleurs, le conseil d'école peut être informé des conditions dans lesquelles les maîtres organisent les rencontres avec les parents de leurs élèves, et notamment la réunion de rentrée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Article 17 du décret n°90-788 du 6 septembre 1990 relatif à l'organisation et au fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires
  2. Voir sur legifrance.gouv.fr.
  3. Le Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté, ou RASED, est chargé d'apporter une aide ponctuelle ou régulière aux élèves rencontrant des difficultés difficilement résolvables au sein de la classe.
  4. Ces moyens financiers sont alloués par la commune qui finance en totalité le fonctionnement des écoles primaires hormis les subventions qui sont parfois allouées aux écoles par l'Éducation nationale sous la forme de fiches actions au vu du projet d'école.
  5. Article 26 de la loi n° 83-663 du 22 juillet 1983 modifiée complétant la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l'État.
  6. Article 25 de la loi n° 83-663 du 22 juillet 1983 modifiée complétant la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l'État.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]