Conrad le Roux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Selon une légende magyare, Conrad est tué d'un coup de cor par le chef hongrois Lehel, qu'il avait fait prisonnier[1]. Miniature de la Gesta Hungarorum, v. 1360

Conrad le Roux[2], mort le 10 août 955, fut un duc de Franconie de 939 à 955 et un duc de Lotharingie de 945 à 953.

Biographie[modifier | modifier le code]

Conrad était le fils de Werner, comte de Nahegau, Speyergau, et Wormsgau. Sa mère était une fille de Conrad Ier de Germanie. En 941, il succède à son père avec en plus le Niddagau.

En 939 il reçoit le duché de Franconie qui avait appartenu à son grand-père maternel. Il épousa Luitgarde († 953), fille d'Otton Ier, roi de Germanie et eut un fils, Otton (949 † 1004), qui fut duc de Carinthie.

Après la mort d'Otton de Verdun, duc de Lotharingie, et de son pupille Henri de Lotharingie, le roi Otton Ier lui confia le duché de Lotharingie.

Conrad se révolta en 953 avec son beau-frère Ludolphe, comte de Souabe, mais fut vaincu. Otton Ier lui confisqua la Lotharingie qu'il donna à Brunon, archevêque de Cologne. Otton et Conrad se réconcilièrent et partirent en guerre contre les Magyars, mais Conrad fut tué à la Bataille du Lechfeld.

Par son fils Othon de Carinthie, Conrad est l'arrière-grand-père de l'empereur Conrad II le Salique.

Notes et références[modifier | modifier le code]