Conopophage à joues noires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conopophage
à joues noires

Description de cette image, également commentée ci-après

Conopophaga melanops

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Conopophagidae
Genre Conopophaga

Nom binominal

Conopophaga melanops
(Vieillot, 1818)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC 3.1 : Préoccupation mineure

Le Conopophage à joues noires (Conopophaga melanops) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Conopophagidae endémiques au Brésil. Le mâle se reconnait par sa couronne orange, sa face noire et sa gorge blanche alors que la femelle a un plumage brun.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

C'est le naturaliste français Louis Jean Pierre Vieillot qui l'a décrit en 1818, lui donnant le nom d'espèce melanops à partir du grec ancien melas : « noir » et ops : « visage »[1].

Description[modifier | modifier le code]

Conopophaga melanops femelle

Mesurant environ 11,5 cm de long, le Conopophage à joues noires est un petit oiseau rond avec une queue courte. Il présente un dimorphisme sexuel important. Alors que le mâle a un plumage fortement coloré, la femelle est globalement marron. Le mâle a une face et les joues noires avec une couronne orange et la gorge blanche. Les parties supérieures sont brunes et inférieures gris pâle, les plumes du ventre sont presque blanches et les flancs chamois. La femelle est plus foncée sur le dessus, a un sourcil blanc et une tache blanche sur les ailes. Elle ressemble au Conopophage roux[2].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve dans l'est du Brésil, de Paraíba à Santa Catarina. Son habitat naturel est les forêts humides de plaines subtropicales ou tropicales où il est un oiseau de l'étage bas et du plancher de la forêt[2]. Son territoire le long des zones côtières est du Brésil a été fragmenté par la destruction de son habitat[3]. Malgré le plumage voyant, c'est un oiseau furtif qu'on ne voit pas souvent[2].

Comportement[modifier | modifier le code]

Le Conopophage à joues noires est monogame et territorial, la taille moyenne d'un territoire est d'environ 3 hectares[3]. L'accouplement a lieu a plus de trois mois et le nid en plate-forme est construit sur des branches ou une feuille de palmier près du sol. Une couvée a deux œufs en moyenne[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henry George Liddell et Robert Scott, A Greek-English Lexicon (Abridged Edition), United Kingdom, Oxford University Press,‎ 1980 (ISBN 978-0-19-910207-5, LCCN 33031054), p. 431, 804
  2. a, b et c (en) Robert S. Ridgely, Guy Tudor, William L. Brown, The Birds of South America: The suboscine passerines, Austin, University of Texas Press,‎ 1994, 1e éd. (ISBN 978-0-292-77063-8, LCCN 88020899), p. 395, 398
  3. a, b et c (en) Andre Magnani Xavier de Lima; Andre Magnani; James Joseph Roper, Population dynamics of the black-cheeked gnateater (Conopophaga melanops, Conopophagidae) in southern Brazil, vol. 25,‎ 2009 (DOI 10.1017/S0266467409990289, lire en ligne), p. 605–13

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :