Conolophus marthae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conolophus marthae est une espèce de sauriens de la famille des Iguanidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Conolophus marthae selon l'UICN (consulté le 13 mars 2013).

Cette espèce est endémique des îles Galápagos[1]. L'unique population connue de cette espèce vit sur les flancs du volcan Wolf sur l'île Isabela.

Description[modifier | modifier le code]

Sa population est estimée à une centaine d'individus. L'UICN du fait du faible nombre d'individus subsistant en fait une espèce en danger critique d'extinction.

Son nom espagnol iguana rosada dérive de la couleur rosée de l'animal.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Conolophus marthae

Cette espèce confondue avec Conolophus subcristatus jusqu'en 2008, a été décrite comme nouvelle en 2009 suite à des analyses génétiques. Celles-ci ont montré que cette espèce est génétiquement différente et distincte de l'autre espèce d'iguane de cette île. Les analyses suggèrent que cette espèce a divergé de ses ancêtres il y a environ 5,7 millions d'années[2],[3].
Cette découverte prouve la divergence très ancienne des iguanes de cette île, qui est également la plus ancienne trace de divergence d'espèces enregistrée pour des espèces des Galápagos[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en mémoire de Martha Rebecca Gentile, la fille mort-née de Gabriele Gentile.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Gentile & Snell, 2009 : Conolophus marthae sp.nov. (Squamata, Iguanidae), a new species of land iguana from the Galápagos archipelago. Zootaxa, no 2201, p. 1-10 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. (en) Richard Black, « Pink iguana rewrites family tree », BBC News,‎ 7 janv. 2009 (consulté le 09 janv. 2009)
  3. « Pink Iguana That Darwin Missed Holds Evolutionary Surprise » (consulté le 09/01/2009)(en)
  4. (en) Gabriele Gentile, Anna Fabiani, Cruz Marquez, Howard L. Snell, Heidi M. Snell, Washington Tapia et Valerio Sbordonia, 2009 : An overlooked pink species of land iguana in the Galapagos. Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 106, no 2, p. 507–511 texte intégral ]