Congrégation de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La congrégation bénédictine de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe a été fondée en 1604 à l’initiative de dom Didier de La Cour, prieur de l'abbaye Saint-Vanne de Verdun et réformateur de l’ordre de Saint-Benoît après le concile de Trente. Les bénédictins de la Congrégation de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe sont parfois appelés Vannistes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette congrégation, supprimée à la Révolution française, a compté parmi ses membres d’éminents érudits tels dom Calmet, dom Jean François, dom Nicolas Tabouillot, dom Jean-Joseph Cajot, dom Humbert Belhomme, dom Ambroise Pelletier et dom Claude Bonnaire, prieur de l'abbaye de Saint Avold, Vénérable de la loge la Concorde Fraternelle, Orient de Saint Avold, ou encore Dom Pérignon.

Elle fut supprimée à la Révolution française.

Influence et expansion[modifier | modifier le code]

.

(par ordre d'affiliation)

Notes[modifier | modifier le code]

Aube: Abbaye de Montier la Celle lès Troyes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Michaux, Dom Didier de La Cour et la réforme des Bénédictins de Saint-Vanne, in : Les Prémontrés et la Lorraine XIIe ‑ XVIIIe siècle, XXIIIe colloque du Centre d'études et de recherches prémontrées, sous la direction de Dominique-Marie Dauzet et Martine Plouvier, Beauchesne, Paris, 1998, p. 125-144

Voir aussi[modifier | modifier le code]