Congrès de Brest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Congrès de Brest du Parti Socialiste s'est tenu les 21, 22 et , quelques mois après la dissolution de 1997 de Jacques Chirac qui a amené Lionel Jospin à Matignon.

Trois motions sont soumises aux militants[1] :

  • La motion C "État d'urgence sociale : pour une autre cohérence" présentée par la Gauche socialiste obtient 10,21 % des voix.

Le Congrès confirme François Hollande, qui a exercé la fonction de Premier secrétaire délégué depuis la nomination de Lionel Jospin à Matignon le 1er juin 1997 : il est élu le 27 novembre premier secrétaire avec 91,18 % des voix des militants, contre Jean-Luc Mélenchon[2].

Jean-Luc Mélenchon indiquera plus tard que François Hollande et lui-même avaient trouvé un compromis officieux sur leurs scores respectifs, que François Hollande n'avait finalement pas appliqué[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Votes aux congrès du PS sur le site France-politique.fr.
  2. « PS : histoires de premiers secrétaires, », Le Monde,‎ 6 novembre 2008 (consulté le 8 mai 2009)
  3. « Mélenchon sur Hollande, je ne lui pardonnerai jamais », Le Point,‎ 15/03/2012 (consulté le 8 mai 2009)