Confrérie des chevaliers du Tastevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vitrail représentant les armoiries de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin au Clos de Vougeot en Bourgogne

La confrérie des chevaliers du Tastevin est une confrérie bachique bourguignonne contemporaine traditionnelle qui assure la promotion des traditions de la Bourgogne, des vins de Bourgogne et de la gastronomie bourguignonne.

Historique[modifier | modifier le code]

La confrérie des chevaliers du Tastevin est fondée le 16 novembre 1934 au caveau Nuiton de Nuits-Saint-Georges sur la route des Grands Crus en Bourgogne par l'action de deux vignerons bourguignons de Nuits-Saint-Georges, Georges Faiveley et Camille Rodier, qui s'étaient réunis avec des amis pour promouvoir les grands vins de Bourgogne.

Pour leurs créateurs, cette confrérie est une renaissance de confréries médiévales du duché de Bourgogne dédiées au dieu romain épicurien de la fête, du vin et de l'ivresse Bacchus aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle.[réf. nécessaire]

En 1920, le château du Clos de Vougeot et le clos de Vougeot sont achetés par le député de Côte-d'Or Étienne Camuzet, propriétaire vigneron de Vosne-Romanée. Il conserve le clos et met volontiers à la disposition des fondateurs de la confrérie des chevaliers du Tastevin le château puis le vend le 29 novembre 1944 à la société civile des Amis du Château de Clos de Vougeot constituée en grande partie d'importants vignerons bourguignons qui accordent aux membres dirigeants de la confrérie des chevaliers du Tastevin un bail de 99 ans.

Tastevinage et estampillages du sceau de Tastevin[modifier | modifier le code]

Œnothèque dans le cellier du Château du Clos de Vougeot

La confrérie des chevaliers de Tastevin organise dans le cellier du Château du Clos de Vougeot depuis 1950 une séance de tastevinage deux fois par an avec un jury de près de 250 dégustateurs internationaux d'élite, des vignerons de renom, grands négociants, œnologues, membres de la répression des fraudes, restaurateurs, amateurs éclairés, et de hauts dignitaires, où sont sélectionnés de façon anonyme les meilleurs grands crus et premiers crus de Bourgogne parmi près de 700 bouteilles de rouge, blanc et crémant de Bourgogne proposés par environ 180 viticulteurs, éleveurs et propriétaires.

Près de 250 lauréats, soit environ un tiers seront en général estampillés du sceau du Tastevin (le blason de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin). Pour les vignerons concernés, ce sceau est une récompense, distinguant leurs vins comme étant de haute qualité et parfaitement conformes aux caractéristiques de leurs appellations et de leur millésime.

Les armoiries (de pourpre à une barre d’or, accompagné en pointe d’un barillet d’argent et en chef d’un tastevin aussi d’argent, l’écu timbré d’un heaume de tournoi) de la confrérie des chevaliers du Tastevin fait office d'estampille du Tastevinage. Il a été dessiné par l'artiste illustrateur alsacien Hansi. Suite à la requête de Gilbert Montagné, membre de la confrérie, l'estampille de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin est également lisible en braille.

La confrérie ne possède pas de vignoble et ne vend pas de vin. Le vignoble du clos de Vougeot est partagé par environ 80 propriétaires de Vougeot et des villages voisins.

Tradition[modifier | modifier le code]

Confrérie des Chevaliers du Tastevin au Clos de Vougeot.
La devise

Depuis 1934, la confrérie des Chevaliers du Tastevin assure la promotion internationale des traditions de la Bourgogne, des vins de Bourgogne et la gastronomie bourguignonne une fois par mois dans le cadre du château du Clos de Vougeot.

Lors de chacun de ses chapitres, la confrérie des Chevaliers du Tastevin intronise de nouveaux membres qu'elle élève au grade de chevalier. Le chapitre le plus connu étant celui de la vente des hospices de Beaune tous les ans au mois de novembre.

Le rituel d'adoubement au titre de noblesse de chevalier de Tastevin par le Grand Maître de cérémonie entouré du Grand Conseil des chevaliers de Tastevin est le suivant :

Au nom de Noé père de la Vigne
Au nom de Bacchus, dieu du Vin
Et au nom de saint Vincent, patron des Vignerons,
Je vous fais Chevalier du Tastevin

La devise de la confrérie est : Jamais en vain, toujours en vin.

Chants bourguignons traditionnels[modifier | modifier le code]

(Quelques exemples de chants traditionnels bourguignons à boire des preux Chevaliers de Tastevin)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul André, Histoire du Tastevin, Confrérie bourguignonne et internationale, Neufchâtel, Éditions Messeiller, 1974, 330p.

Membres de la confrérie[modifier | modifier le code]

  1. Ambassadeurs :

Isao Kiso (ambassadeur du Japon auprès de l'Unesco), Howard Gutman (ambassadeur des États-Unis en Belgique)

  1. Comédiens :

Christian Clavier, Régis Laspalès

  1. Journalistes :

Patrick de Carolis, Bernard Lecomte

  1. Musiciens :

Jean Guillou (compositeur et organiste), Serge Baudo (chef d'orchestre), André Cazalet (corniste), Thierry Caens (trompettiste), Philippe Cassard (pianiste), François-René Duchâble (pianiste), Jean-Pierre Wallez (chef d'orchestre), Frédéric Lodéon (chef d'orchestre), Jeremy Menuhin (pianiste), Hiromu Motogana (flûtiste), Emi Oshima (chanteuse), Svetlin Roussev (violoniste), Bernard Soustrot (trompettiste), Yan Tengri d'Udayana (pianiste de jazz), Jean-Yves Thibaudet (pianiste), Guy Touvron (trompettiste), François Weigel (pianiste), Sophie Lemonnier-Wallez (violon), Franck Pulcini (trompettiste), Jutta Pulcini (flûtiste)

  1. Peintres :

Joyce Delimata, Julius Baltazar

  1. Hommes et femmes politiques :

Henri Guaino, Nathalie Kosciusko-Morizet, Hervé Morin, François Sauvadet

  1. Médecins :

Marc Lagrange (chirurgien), Commandeur de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :