Confessions d'un barjo (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le roman, voir Confessions d'un barjo.

Confessions d'un barjo

Réalisation Jérôme Boivin
Scénario Roman
Philip K. Dick
Scénario
Jérôme Boivin
Acteurs principaux
Sociétés de production Centre Européen Cinématographique Rhône-Alpes
France 3 cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Sortie 1992
Durée 85 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Confessions d'un barjo est un film français de Jérôme Boivin sorti en France le 13 mai 1992. C'est l'adaptation cinématographique du roman Confessions d'un barjo (Confessions of a Crap Artist) de Philip K. Dick.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Barjo est un excentrique, naïf et simple d'esprit. Après avoir accidentellement brûlé sa maison durant une « expérience scientifique », il est hébergé par sa sœur jumelle Fanfan et son beau-frère Charles. Dans sa nouvelle maison, Barjo continue à collectionner les vieux magazines scientifiques, à tester ses inventions étranges et à noter sur ses carnets toutes les observations qu'il fait de la nature humaine et de ses pensées sur la fin du monde.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Fidèle au roman, malgré la transposition de l'action en France, le film comporte quelques hommages à Philip K. Dick, notamment la gémellité de Barjo et de Fanfan : le décès de la sœur jumelle de Dick, alors à peine âgée de six semaines a affecté l'écrivain jusqu'à la fin de sa vie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]