Confédération générale du travail (Espagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CGT.

Confederación general del trabajo

Logo de l’association
Cadre
Zone d’influence Drapeau de l'Espagne Espagne
Fondation
Fondation 1977
Identité
Siège Sagunto, 15, 1º. 28010 Madrid
Secrétaire général Jacinto Caecero
Affiliation européenne Fédération européenne du syndicalisme alternatif
Affiliation internationale Solidarité internationale libertaire
Membres 60 000
Site web www.cgt.es

La Confederación general del trabajo (CGT) est un syndicat espagnol issu d'une scission de la CNT en 1977.

S'étant d'abord appelée CNT renovada ou CNT-congreso de Valencia, elle perd le droit à porter les initiales CNT par décision de justice en 1989 ainsi qu'a revendiquer le patrimoine de la CNT. Ce droit aurait pu être exercé si elle avait accepté le respect des statuts initiaux de la CNT et mis à sa direction les représentants de la minorité.

Cette organisation syndicale se réclame de l'anarcho-syndicalisme mais d'un courant rénové qui rompt avec des positions intransigeantes : ainsi accepte-t-elle de participer aux élections syndicales, de percevoir des subventions et d'avoir des salariés.

Elle connaîtra elle-même une scission, une partie de ses membres la quittera pour fonder Solidaridad Obrera à Madrid en 1990.

Considérée comme étant le plus grand syndicat libertaire au monde, la CGT compte environ 60 000 membres, tout en représentant autour de 2 millions d'ouvriers. Elle est aujourd'hui puissante en Catalogne, où historiquement, l'anarchisme était puissant. La CGT représente une force syndicale importante à RENFE (chemins de fer) et à SEAT.

La CGT est membre de Solidarité internationale libertaire et de la Fédération européenne du syndicalisme alternatif (FESAL).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]