Conférence internationale sur l'harmonisation des exigences techniques pour l'enregistrement des médicaments à usage humain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Conférence internationale sur l'harmonisation des exigences techniques pour l'enregistrement des médicaments à usage humain (CIH) - en anglais : International Conference on Harmonisation of Technical Requirements for Registration of Pharmaceuticals for Human Use (ICH) - est une structure internationale qui rassemble les autorités de réglementation et les représentants de l'industrie pharmaceutique d'Europe, du Japon et des États-Unis pour discuter des aspects scientifiques et techniques de l'enregistrement des médicaments.

Depuis sa création en 1990, la CIH a évolué, à travers son Groupe mondial de coopération (en anglais : ICH Global Cooperation Group), pour répondre à la mondialisation du développement des médicaments, de façon à ce que les avantages de l'harmonisation internationale puissent permettre à tous d'accéder à la santé.

La mission de la CIH est de parvenir à l'harmonisation des données et des règlements et de s'assurer ainsi de la sûreté, de la qualité et de l'efficacité des médicaments développés et enregistrés par les différents pays participants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, l'Union européenne a commencé à harmoniser les exigences réglementaires. En 1989, l'Europe, le Japon et les États-Unis ont commencé à créer des plans d'harmonisation : la CIH a été créée en avril 1990 lors d'une réunion à Bruxelles.

Structures[modifier | modifier le code]

La CIH comporte quatre grandes structures[1] :

  • Le comité de pilotage (en anglais : ICH Steering Committee).
  • Les coordonnateurs (en anglais : ICH Coordinators).
  • Le secrétariat (en anglais : ICH Secretariat).
  • Les groupes de travail (en anglais : ICH Working Groups).

Le comité de pilotage[modifier | modifier le code]

Le comité de pilotage est composé des représentants des 6 entités suivantes :

Ce comité dirige la CIH, détermine les politiques, les procédures, le choix des sujets et le suivi des projets d'harmonisation.

Les coordinateurs[modifier | modifier le code]

Les coordonnateurs représentent chaque entité au secrétariat de la CIH.

Le secrétariat[modifier | modifier le code]

Le secrétariat est principalement attaché à la préparation et à la documentation des réunions du comité de pilotage ainsi qu'à la coordination des préparatifs des groupes de travail et des réunions des groupes de discussion.

Les groupes de travail[modifier | modifier le code]

Les groupes de travail sont créés par le comité de pilotage quand un nouveau sujet est accepté pour l'harmonisation. Ils sont chargés d'élaborer des directives qui répondent aux objectifs énoncés dans le document d'orientation et le suivi du projet.

Procédures[modifier | modifier le code]

Le processus de travail de la CIH se décompose en cinq étapes :

  • Étape 1: travail de consensus d'experts.
  • Étape 2: confirmation du consensus EWG par le comité de pilotage.
  • Étape 3: consultations des réglementations des 3 secteurs[Note 1] et discussion.
  • Étape 4: adoption d'une directive tripartite harmonisée de la CIH.
  • Étape 5: mise en œuvre.

Production[modifier | modifier le code]

Le MedDRA[modifier | modifier le code]

La CIH a produit le dictionnaire médical des affaires réglementaires (MedDRA (en), pour Medical Dictionary for Regulatory Activities) qui renferme des termes internationalement reconnus dont l'utilisation facilite la réglementation des produits médicaux destinés aux humains, comme des produits biopharmaceutiques, des matériels médicaux et des vaccins.

« Cette terminologie est employée tout au long du processus de réglementation pour l'entrée, l'extraction, l'analyse ou la présentation de données sur un produit homologué ou faisant l'objet d'une homologation. Elle est aussi utilisée pour la transmission électronique des déclarations d'effets indésirables des médicaments expérimentaux ou commercialisés.

Le MedDRA comble un besoin essentiel en santé publique en permettant aux autorités sanitaires et à l'industrie des produits biopharmaceutiques ou des matériels médicaux d'échanger avec facilité et exactitude, à l'échelle nationale ou internationale, de l'information sur les produits figurant dans leurs registres de produits commercialisés ou à l'étape préalable à la commercialisation, y compris des données de pharmacovigilance ou de matériovigilance. »[2].

Les bonnes pratiques cliniques[modifier | modifier le code]

Les bonnes pratiques cliniques ont été révisées par le comité directeur le 10 juin 1996[3].

Le format CTD[modifier | modifier le code]

Le CTD = Common Technical Document est un format de dossier servant à la soumission des demandes d'autorisation de mise sur le marché (AMM) d'un médicament par exemple. Il est géré par l'ICH.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Europe, Japon, États-Unis

Références[modifier | modifier le code]

  1. « FAQs : ICH » (consulté le 20 juillet 2013)
  2. Santé Canada, « Au sujet du Dictionnaire médical des affaires réglementaires »,‎ 13 décembre 2010 (consulté le 20 juillet 2013)
  3. « Les bonnes pratiques cliniques: Directives consolidées », Santé Canada,‎ 19 septembre 1997 (consulté le 20 juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Wikipedia en anglais[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]