Conférence des Nations unies sur l'environnement de Stockholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La conférence des Nations unies sur l'environnement, aussi connue sous le nom de conférence de Stockholm, est une conférence internationale sur le thème de l'environnement, qui s'est tenue sous l'égide des Nations unies à Stockholm en Suède, du 5 au 16 juin 1972[1].

Cette conférence a été préparée par de nombreux rapports dont « Nous n’avons qu’une Terre », rédigé par l'écologue français René Dubos et l'économiste britannique Barbara Ward.

Déroulement et conséquences[modifier | modifier le code]

Cette conférence a placé pour la première fois les questions écologiques au rang de préoccupations internationales.

Finalement, les participants ont adopté une déclaration de vingt-six principes et un vaste plan d'action pour lutter contre la pollution[1]. Ce sommet a donné naissance, entre autres, au Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

À cette époque, les dirigeants mondiaux se sont engagés à se rencontrer tous les dix ans pour faire le point sur l'état de la Terre. Pour cette raison, cette conférence a parfois été qualifiée de premier Sommet de la Terre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b PNUE, « Déclaration finale de la conférence de Stockholm »,‎ 1972 (consulté le 13 janvier 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]