Confédération Wabanaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La confédération Wabanaki (Wabenaki, Wobanaki) était une confédération historique, du XVIIe et XVIIIe siècles, de cinq nations amérindiennes ayant la langue algonquine comme langue commune.

Membres[modifier | modifier le code]

Les membres de la confédération Wabanaki étaient localisés dans une région qu'ils appelèrent Wabanaki (Dawnland). Pour les Européens, cette région était connue comme l'Acadie et le Maine, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, plus une petite partie du Québec au sud du fleuve Saint-Laurent. Les Abénaquis de l'ouest étaient localisés au New Hampshire, au Vermont et au Massachusetts.

Les membres de la Confédération des Wabanaki étaient :

Ils étaient aussi alliés aux Innus, aux peuples Algonquins et Wyandots.

La confédération cessa d'exister en 1862, mais cinq nations Wabanakis existent encore aujourd'hui.

En 1993, le conseil de feue la confédération Wabanaki se réunit pour la première fois depuis deux cents ans à Listuguj. Les nations présentes étaient les Passamaquoddy, les Penobscot, les Malécites, les Micmacs et les Abenaquis[1].

Les langues de la confédération Wabanaki[modifier | modifier le code]

Autre langues liées :

Historique[modifier | modifier le code]

Au début de la Première Guerre intercoloniale en 1689, les membres de la confédération des Wabanakis de l'Acadie participèrent à six guerres majeures contre les Britanniques.

Cartes[modifier | modifier le code]

Cartes montrant les localisations approximatives des régions occupées par les membres de la confédération Wabanaki (du nord au sud) :

Références[modifier | modifier le code]

D'autres lectures[modifier | modifier le code]

  • (en) Frank G. Speck, « The Eastern Algonkian Wabanaki Confederacy », American Anthropologist, New Series, vol. 17, no 3,‎ Jul.- Sep. 1915, p. 492-508
  • (en) Bunny McBride, Women of the Dawn,‎ 2001
  • (en) Alice Mead, Giants of the Dawnland : Eight ancient Wabanaki legends,‎ 1996
  • (en) Harald E. L. Prins, « The Crooked Path of Dummer's Treaty: Anglo-Wabanaki Diplomacy and the Quest for Aboriginal Rights », dans H.C. Wolfart (éd.), Papers of the Thirty-Third Algonquian Conference, Winnipeg, University of Manitoba Press,‎ 2002, p. 360-378
  • (en) Willard Walker, « The Wabanaki Confederacy », Maine History, vol. 37, no 3,‎ 1998, p. 100-139

Liens externes[modifier | modifier le code]