Condat-sur-Vézère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condat.
Condat-sur-Vézère
Cascade du Coly en contrebas du donjon du château.
Cascade du Coly en contrebas du donjon du château.
Blason de Condat-sur-Vézère
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Terrasson-Lavilledieu
Intercommunalité Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort
Maire
Mandat
Stéphane Roudier
2014-2020
Code postal 24570
Code commune 24130
Démographie
Gentilé Condatois
Population
municipale
893 hab. (2011)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 07′ 06″ N 1° 13′ 52″ E / 45.1183333333, 1.2311111111145° 07′ 06″ Nord 1° 13′ 52″ Est / 45.1183333333, 1.23111111111  
Altitude Min. 70 m – Max. 258 m
Superficie 16,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Condat-sur-Vézère

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Condat-sur-Vézère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Condat-sur-Vézère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Condat-sur-Vézère

Condat-sur-Vézère est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Vézère à Condat-sur-Vézère.

Situé à vol d'oiseau six kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Terrasson-Lavilledieu et huit kilomètres au nord-est de Montignac, le bourg de Condat-sur-Vézère est implanté en rive gauche de la Vézère, à son confluent avec le Coly. Il est traversé par la route départementale 62 qui longe le Coly.

La route départementale 704 (l'ancienne route nationale 704), qui longe la Vézère, dessert également la commune.

La gare de Condat - Le Lardin est implantée sur la commune voisine du Lardin-Saint-Lazare.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Condat-sur-Vézère
Le Lardin-Saint-Lazare Terrasson-Lavilledieu
Les Farges Condat-sur-Vézère
Aubas Saint-Amand-de-Coly Coly

Environnement[modifier | modifier le code]

Deux endroits de la commune sont classés comme zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) :

  • ZNIEFF de type 2 : le causse de Terrasson à dominante boisée, zone située à l'est de la commune, sur environ la moitié du territoire communal[1][2] ;
  • ZNIEFF de type 1 : le coteau de l'Escaleyrou en limite sud de la commune, zone de pelouse et de lande[3][4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Condat de Vesera[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Condat tire son nom du toponyme celtique qui désigne une confluence, ce qui correspond à sa situation au point où le Coly se jette dans la Vézère[6].Un pouillé du XIIIe siècle la nomme Condac. L'ancienne paroisse de Condat fut le siège de la principale commanderie de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte en Périgord jusqu'à la Révolution. De Condat, l'autorité du commandeur s'étendait sur diverses possessions sur tout le Périgord. De 1291 à 1790 la commanderie de Condat eut à sa tête 30 commandeurs. À Condat même, ils rivalisaient pour les droits sur les terres avec les abbés de Terrasson ou de Saint-Amand, arbitrés en 1490, ou pour l'exemption des redevances réclamées par l'évêque de Sarlat, exemption confirmée par l'arbitrage royal plusieurs fois entre 1512 et 1554. Pendant les guerres de religion, la paroisse de Condat fut dévastée à plusieurs reprises par les troupes d'huguenots du sire d'Albret[6].

En 1789, à la nouvelle de la prise de la Bastille, les habitants de Condat pillent les meubles de la commanderie, dont les biens sont vendus comme biens nationaux[6].

Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de Condac.

En 1906, la commune de Condat prend le nom de Condat-sur-Vézère.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Condat-sur-Vézère Blason D'azur au pairle d'or chargé d'un tourteau de gueules, lui-même surchargé d'une croix de Malte d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1935 1973 Marcel Brégégère PS Agriculteur
Sénateur (1955-1980)
         
1995 mars 2014 Jean Demaison SE[7] Cadre service qualité
mars 2014[8] en cours Stéphane Roudier DVG  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage de Condat-sur-Vézère.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le recensement de 1886 décompte pour le bourg de Condat et les 30 hameaux qui en dépendent 667 habitants dans 171 maisons[6].

En 2011, Condat-sur-Vézère comptait 893 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2007, 2012, 2017, etc. pour Condat-sur-Vézère[9]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
754 677 690 763 759 778 695 706 711
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
685 723 744 687 705 662 667 638 642
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
641 628 682 527 593 683 717 754 705
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
712 771 855 909 907 825 831 833 893
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Au recensement de 1999, la population active totale (actifs + chômeurs) de Condat-sur-Vézère s'élève à 333 personnes[12]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans y est de 78 %, ce qui place la commune à un niveau inférieur à la moyenne nationale (82,2 %). On y dénombre 52 chômeurs (15,6 % des actifs, taux plus élevé que la moyenne nationale 12,9 %). En tout et pour tout, la population comprend 40,4 % d'actifs, 25,7 % de retraités, 18,4 % de jeunes scolarisés et 15,4 % d'autres personnes sans activité[12].

Par rapport aux moyennes nationales, le pourcentage de retraités y est plus important (25,7 % contre 18,2 %) et le pourcentage de jeunes scolarisés y est à l'inverse, sensiblement inférieur (18,4 % contre 25 %).

En 2007[13], la population active totale représente 354 personnes, soit 42,5 % de la population. Le nombre de chômeurs s'est abaissé (45) et le taux de chômage de la population active s'établit à 12,7 %.

Entreprises[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce que leur nom évoque, les Papeteries de Condat sont principalement implantées sur la commune voisine du Lardin-Saint-Lazare. Seule, la partie à l'extrême sud du site se trouvant sur Condat[14].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] DIREN Aquitaine - Causse de Terrasson
  2. Carte de la ZNIEFF 2656 sur le site de la DIREN Aquitaine
  3. [PDF] DIREN Aquitaine - Coteau de l'Escaleyrou
  4. Carte de la ZNIEFF 26560001 sur le site de la DIREN Aquitaine
  5. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 19 février 2014.
  6. a, b, c et d Victor Grand, Les annales du Terrassonnais, 1990, édition du roc de Bourzac, (ISBN 2876240238), p. 143-155
  7. Voici vos 557 maires, supplément à Sud Ouest édition Dordogne du 3 avril 2008, p. 27.
  8. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 17 août 2014.
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 17 février 2014)
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  12. a et b Données INSEE compulsées par le journal du Net- Emploi à Condat-sur-Vézère
  13. INSEE Enquête annuelle de recensement 2007
  14. Papet. sur Géoportail. Consulté le 27 janvier 2012..
  15. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X)
  16. [1] Commanderie de Condat sur la base Mérimée du ministère de la culture
  17. Thierry Hourlier, Les églises fortifiées de Dordogne, Éditions patrimoines & médias, 1997, (ISBN 2-910137-20-1)
  18. Église de Condat sur la base Mérimée du ministère de la culture