Condé-sur-Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condé.
Condé-sur-Marne
Condé-sur-Marne à la jonction du canal de l'Aisne à la Marne et du canal latéral à la Marne
Condé-sur-Marne à la jonction du canal de l'Aisne à la Marne et du canal latéral à la Marne
Blason de Condé-sur-Marne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Châlons-en-Champagne-2
Intercommunalité Région de Condé-sur-Marne
Maire
Mandat
Romain Sinner
2014-2020
Code postal 51150
Code commune 51161
Démographie
Gentilé Condéen
Population
municipale
710 hab. (2011)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 45″ N 4° 10′ 49″ E / 49.0458333333, 4.1802777777849° 02′ 45″ Nord 4° 10′ 49″ Est / 49.0458333333, 4.18027777778  
Altitude Min. 72 m – Max. 122 m
Superficie 12,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Condé-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Condé-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Condé-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Condé-sur-Marne
Liens
Site web www.conde-sur-marne.fr

Condé-sur-Marne est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe sur la rive droite de la Marne et de son canal latéral. Condé-sur-Marne est un carrefour. Au niveau routier, le village est desservi par les routes départementales 1 (vers Ay et Châlons-en-Champagne), 34 (vers Louvois), 37 (vers Ambonnay et Jâlons) et 701 (vers Isse). Au niveau des cours d'eau : le canal de l'Aisne à la Marne y rejoint la canal latéral à la Marne et le ruisseau d'Isse ainsi que la Gravelotte y rejoignent la Marne[1].

Communes limitrophes de Condé-sur-Marne
Ambonnay Isse
Tours-sur-Marne Condé-sur-Marne Aigny
Jâlons

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Montagne-sur-Marne[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1959 1965 Marcel Loré    
1965 1977 Roger Potié    
1977 1983 Gaston Grandjean    
1983 1999 Yannick Lemoine    
1999 en cours Jean-Jacques Loré[3]    

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont les Condéens et les Condéennes[4].

En 2011, la commune comptait 710 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
539 526 526 587 555 542 556 581 507
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
548 529 553 567 563 543 508 496 503
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
529 529 503 480 526 521 504 444 451
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
528 504 477 594 566 599 654 656 710
2011 - - - - - - - -
710 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Rémy est d'architecture romane et date du XIIe siècle. Son clocher, rare en Europe, est constitué d'un empilement d'étages de plus en plus étroits. Elle comporte aussi un porche champenois de la Renaissance. La tour et ce porche sont les derniers vestiges de l'église du XIIe siècle[6]. Elle est classée monument historique depuis 1918[7], l'année suivant son bombardement.
  • Un aqueduc servant au relevage des eaux. Il fait partie du système d'écluses du canal de la Marne à l'Aisne.
  • Une halle en bois restaurée.
Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.


Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Condé-sur-Marne

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

tiercé en pairle : au premier d'or aux trois fleurs de lys de gueules, au deuxième d'azur à l'église d'argent couverte de gueules, au troisième de gueules à la gerbe de blé d'or liée d'argent.

Manifestations communales[modifier | modifier le code]

Le foyer rural de Condé-sur-Marne accueille les associations du village.

La commune organise chaque année une brocante le lundi de Pâques. Celle-ci est réputée et accueille près de 200 exposants. Une restauration est disponible sur place.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN de Condé-sur-Marne sur Géoportail. Consulté le 19 septembre 2013.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice de la commune de Condé-sur-Marne », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 19 septembre 2013)
  3. [xls]« Liste des maires au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  4. « Condé-sur-Marne », sur Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 19 septembre 2013).
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  6. « L'église Saint Rémy de Condé-sur-Marne », sur site de la commune de Condé-sur-Marne (consulté le 19 septembre 2013).
  7. « Notice no PA00078671 », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 19 septembre 2013.