Condé-sur-Ifs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condé.
Condé-sur-Ifs
Le Laizon au Vey d'Ifs.
Le Laizon au Vey d'Ifs.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Bretteville-sur-Laize
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée d'Auge
Maire
Mandat
Laurent Declerck
2014-2020
Code postal 14270
Code commune 14173
Démographie
Population
municipale
463 hab. (2011)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 37″ N 0° 07′ 32″ O / 49.0436111111, -0.12555555555649° 02′ 37″ Nord 0° 07′ 32″ Ouest / 49.0436111111, -0.125555555556  
Altitude Min. 28 m – Max. 81 m
Superficie 11,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Condé-sur-Ifs

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Condé-sur-Ifs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Condé-sur-Ifs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Condé-sur-Ifs

Condé-sur-Ifs est une commune française du département du Calvados, dans la région Basse-Normandie, peuplée de 463 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cesny-aux-Vignes Ernes Ernes Rose des vents
N Ernes
O    Condé-sur-Ifs    E
S
Maizières Vendeuvre

Toponymie[modifier | modifier le code]

Origine du nom : du gaulois condate « confluent » et ivos, « if » ou de l'anthroponyme gaulois Iccius.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence d'un menhir atteste une occupation ancienne du site.

La nécropole s'étend sur la bordure orientale du plateau dominant la rive gauche de la vallée du Laizon. Elle se compose du sud vers le nord d'un premier monument funéraire sur la commune d'Ernes, qui a été fouillé de 1985 à 1990. Six autres tumuli ont été mis au jour au lieu-dit la Bruyère-du-Hamel.

L'étude du site revêt un intérêt scientifique considérable, contribuant à la connaissance des communautés d'agriculteurs occupant cette partie de la plaine de Caen. Des recherches ont encore lieu tous les étés.

Le territoire est sans doute occupé à l'époque romaine. Étant situé sur une vallée, topographie rare dans la plaine de Caen, Condé-sur-Ifs est un site privilégié, l'accès ayant facilité l'implantation humaine.

Le 8 mars 1846, par ordonnance royale, Louis-Philippe, roi de France fusionne les communes d'Ifs-sur-Laizon et Condé-sur-Laizon en une seule, dénommée Condé-sur-Ifs[1]. Cet événement est rappelé par une rue du village dont l'odonyme est rue du Huit-Mars-1846[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 2005 Pierre Fillet   Agent de maîtrise
2005 mars 2008 Éric Sabine SE Secrétaire administratif
mars 2008 en cours Laurent Declerck[3] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 463 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
419 391 443 430 423 444 462 554 562
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
581 557 507 477 431 442 423 437 415
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
362 344 373 325 337 289 289 346 366
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
383 361 324 350 368 351 393 399 463
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vincent Sorel, auteur de bandes dessinées (l'Ours, chez Actes Sud/L'an 2, 2010), a grandi à Condé-sur-Ifs. Il reconnaît, avec fierté, que le village a exercé, sur lui, une « influence bénéfique », et ajoute qu'elle représente une « importante source d'inspiration ». Pour preuve, le village est cité, tel un clin d'œil, dans son Petit Traité de philosophie charcutière (Kéribus Éditions/Le Rouergue, 2011).

Charles-Victorien Toutain (1899 - 1945 à Condé-sur-Ifs), peintre, élève de Jules Rame et professeur d'André Lemaître.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[6].
  1. www.cc-vallee-auge.fr Condé-sur-Ifs : Historique.
  2. Google Maps Géolocalisation de la rue du Huit-Mars-1846.
  3. Réélection 2014 : « Condé-sur-Ifs (14270) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 juin 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  6. « Condé-sur-Ifs sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :