Concours international de caricatures sur l'Holocauste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Le dessin de Carlos Latuff, gagnant de la seconde place en 2006.

Le concours international de caricatures sur l’Holocauste est un évènement organisé en Iran par le journal Hamshahri, et présenté comme une riposte à la publication au Danemark de caricatures de Mahomet[1].

Le concours a donné lieu à l’exposition de 204 œuvres venues du monde entier au musée d’Art contemporain de Téhéran. Les organisateurs du concours soulignent leurs motivations sur leur site internet. Le concours qu’ils ont organisé serait selon eux destiné à répondre à des questions que se poseraient certaines personnes dans le monde vis-à-vis de l’Holocauste. Ils comparent également la situation des peuples irakiens, palestiniens et afghans à l’Holocauste subi par les Juifs. Ils affirment également ne pas être révisionnistes, antisémites ou xénophobes et rappellent que l’Holocauste a bien eu lieu[2]. Les éditeurs du journal Hamshahri, coorganisateur du concours, ont même lancé un défi aux médias occidentaux et ont exprimé ainsi leur position : « l’Occident étend-il la liberté d’expression aux crimes commis par les États-Unis et Israël, ou à un évènement comme l’Holocauste ? Ou est-ce que la liberté d’expression sert juste à insulter les personnages saints d’une religion ? »[3]

Le palmarès du premier concours a été rendu public le 1er novembre 2006 à Téhéran. Le dessinateur marocain Abdollah Derkaoui a reçu le premier prix, équivalent de 9 400 euros, pour un dessin dressant un parallèle entre la situation concentrationnaire des Juifs durant la guerre et des Palestiniens réfugiés depuis la Nakba[4].

Plusieurs dessins primés au concours avaient un caractère négationniste marqué : dans un dessin de la française Chard, un décor de théâtre en forme de chambre à gaz et portant l’inscription « mythe des chambres à gaz » est couché; un Juif caricatural demande « Qui l’a mis par terre ? », et on lui répond « Faurisson »[5] . Un dessin de Maziyar Bizhani montre un petit groupe de Juifs tournant en rond pour augmenter un compteur jusqu’à 6 millions en passant par une chambre qui ne leur fait aucun mal.

La dessinatrice française Chard, publiée notamment dans les journaux d'extrême-droite Rivarol et Présent, obtient le deuxième prix, ex-æquo avec le caricaturiste politique brésilien Carlos Latuff. Elle le refuse, déclarant n’avoir jamais fait acte de candidature à ce concours[6]. L’iranien Shahram Rezai a obtenu la troisième place, dotée de l’équivalent de 4 000 euros[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Shoah en caricature à Téhéran, Le Figaro, 16 août 2006
  2. (en) The list of Participants in International Cartoonet Festival About Danish Cartoons and Holocaust International cartoon contest-Holocaust, Irancartoon.com.
  3. (en) Holocaust Cartoon Contest in Iran, CBS, 7 février 2006.
  4. Moroccan wins first place in Iran Holocaust cartoon contest, Haaretz, 1er novembre 2006
  5. (fa)ايران کارتون اولين سايت مرجع کارتون و کاريکاتور در ايران.
  6. Iran: un dessin révisionniste mal primé, Libération, 7 novembre 2006
  7. Moroccan wins Holocaust cartoon contest, USA today, 1er novembre 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]