Concours international d'exécution musicale de Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Concours international d'exécution musicale de Genève est un concours de musique classique organisé chaque année par la fondation du Concours de Genève.

Historique[modifier | modifier le code]

Le concours est créé en 1939 par Henri Gagnebin et Frédéric Liebstoeckl, sous le nom de Concours international d'exécution musicale de Genève (CIEM). En 1957, l'association fait partie des membres fondateurs de la Fédération mondiale des concours internationaux de musique (FMCIM), dont le siège est à Genève.

Depuis 2002, le Concours de Genève offre des conseils ainsi que des concerts à ses lauréats pendant les deux années suivant l'obtention de leur prix. Depuis 2003, un Concert des lauréats est également organisé chaque année. En 2007, l'intégralité de la finale du concours de chant est disponible en téléchargement libre depuis le site web de la Radio Suisse Romande[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Subventionnée par la ville et le canton de Genève et soutenu par de nombreux sponsors locaux, la Fondation du Concours de Genève est dirigée par un Conseil de Fondation, composé au moins de sept membres représentant au minimum l'Orchestre de la Suisse romande, le Grand Théâtre (Opéra de Genève) ainsi que le Conservatoire de musique de Genève.

Elle comprend également une commission artistique responsable des choix des disciplines, des membres du jury et des répertoires ainsi qu'un secrétariat chargé de la réalisation du Concours et placé sous la direction du Secrétaire général.

La présidence du Conseil de Fondation du Concours de Genève est respectivement assumée par Henri Gagnebin, Samuel Baud-Bovy, Roger Vuataz, Jean Meylan, Claude Viala, Richard-André Jeandin et François Duchêne. Liebstoeckl est le premier Secrétaire général du Concours qu'il dirige jusqu'à sa mort en 1979. Ses successeurs sont Franco Fisch jusqu'en 1998, puis Didier Schnorhk.

Liste des 1er Prix[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence et sources[modifier | modifier le code]

  1. RSR.ch, « Le Concours de Genève en téléchargement gratuit » (consulté le 13 novembre 2007)