Concorde (1777)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Concorde.
Concorde
Image illustrative de l'article Concorde (1777)
Combat entre la Concorde et le HMS Minerva

Autres noms HMS Concorde
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Quille posée avril 1777
Lancement 3 septembre 1777
Armé janvier 1778
Statut 1783: capturée par les anglais
1811: vendue pour destruction
Caractéristiques techniques
Constructeur Henri Chevillard
Type Frégate de 12 de classe Concorde
Longueur 43,6 m (hors-tout)
36,2 m (quille)
Maître-bau 11,4 m
Tirant d'eau 3,53 m
Propulsion trois-mâts carré
Caractéristiques militaires
Armement 26 canons de 12 livres
6 canons de 6 livres
Autres caractéristiques
Équipage 220 membres
Chantier naval Arsenal de Rochefort

La Concorde est une frégate de 12 dessinée par Chevillard pour la Marine royale française et lancée en 1777. Capturée par la Royal Navy le 15 février 1783 et renommée HMS Concorde, elle prend notamment part au combat du 23 avril 1794. Désarmée en 1807, elle est vendue en 1811 pour destruction.

Histoire[modifier | modifier le code]

Marine française[modifier | modifier le code]

La Concorde fait partie de la classe homonyme dessinée par Henri Chevillard[1]. Lancée en 1777, elle est immédiatement envoyée aux Antilles, alors que la France vient de s'engager officiellement dans la guerre d'indépendance américaine. Elle connaît son baptême du feu très vite, capturant la frégate HMS Minerva le 28 août, après deux heures et demie de combat. Convoyant passagers et matériel durant le reste de la guerre, elle est finalement capturée par le HMS Magnificent, le 15 février 1783.

Marine britannique[modifier | modifier le code]

Renommée HMS Concorde, la frégate subit de nombreuses réparations, et reprend du service dans la Royal Navy en 1794, alors que la guerre avec la France fait rage. Sous les ordres du capitaine Richard Strachan, elle rejoint l'escadre du commodore John Warren[1].

Croisant au large des côtes françaises, elle prend part au combat du 23 avril 1794, capturant la frégate française Engageante. Le 20 avril 1796, avec l'Indefatigable et l'Amazon, elle participe à la capture de la Virginie après plus de 15 heures de poursuite.

Jusqu'à la fin du siècle, la Concorde participe activement à la guerre contre les corsaires dans l'Océan Atlantique. Mise à quai en 1807, elle est vendue pour destruction le 21 février 1811[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Winfield 2007, p. 213

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rif Winfield, British Warships of the Age of Sail 1714–1792: Design, Construction, Careers and Fates, Londres, Seaforth,‎ 2007 (ISBN 1-86176-295-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]