Concerto pour piano nº 4 de Prokofiev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

le Concerto pour piano n° 4 pour la main gauche en si bémol majeur, opus 53 a été écrit en 1930 par Serge Prokofiev.

Il s'agit du quatrième des cinq concertos pour piano du compositeur, écrit neuf ans après le précédent et deux ans avant son dernier. Il est, à peu près, contemporain de sa quatrième symphonie.

Il fut composé sur une commande de Paul Wittgenstein, pianiste amputé du bras droit. Le dédicataire n'apprécia cependant pas la partition et refusa de l'inclure dans son répertoire[1]. L'œuvre fut créée à Berlin le 5 septembre 1956 par Siegfried Rapp, pianiste ayant également perdu son bras droit mais durant la Seconde Guerre Mondiale[2], avec l'orchestre radio symphonique de Berlin Ouest sous la direction de Martin Rich[3]. L'accueil fut mitigé[4].

L'œuvre est en 4 mouvements. Beaucoup moins populaire que celui de Maurice Ravel, son final déconcertant d'une durée d'une minute et vingt secondes y a sans doute largement contribué .

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  1. Vivace
  2. Andante
  3. Moderato
  4. Vivace

Orchestration[modifier | modifier le code]

Nomenclature du Concerto pour piano no 4
Cordes
Premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses,

Bois
2 flûtes, 2 hautbois,

2 clarinettes en la, 2 bassons,

Cuivres
2 cors en ré, 1 trompette en ré, 1 trombone
Clavier
Piano
Percussions
Timbales, petite batterie
  • Durée moyenne : 22 à 24 minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Goodwin N, notice de l'enregistrement des concertos pour piano de Prokofiev par Neeme Järvi, éditions CHANDOS
  2. Music for the left hand, Time
  3. Fiche de l'oeuvre sur prokofiev.org
  4. Drozdov I, Kidd M, Modlin IM, Evolution of one-handed piano compositions, J Hand Surg, 2008;33A:780–786