Comte de Norfolk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de comte de Norfolk a été créé plusieurs fois dans la pairie d'Angleterre. Ce titre est associé au comté de Norfolk.

Histoire du titre[modifier | modifier le code]

Le titre de comte d'Est-Anglie remonte à l'époque anglo-saxonne. Son dernier possesseur autochtone fut Gyrth Godwinson, tué à la bataille de Hastings durant la conquête normande de l'Angleterre en 1066. Il fut recréé vers 1067 par Guillaume le Conquérant, probablement avant son retour en Normandie, pour Ralph l'Écuyer, un breton installé en East-Anglie avant la conquête[1]. Son fils Raoul Ier, seigneur de Gaël lui succède vers 1069[1]. Il lui reprit en 1075 pour trahison à la suite de la révolte des comtes.

La première dynastie à avoir porté ce titre est celle des Bigot au XIIe et XIIIe siècles. Puis plus tard, il a été porté par les Mowbray qui furent aussi ducs de Norfolk. Comme les Bigot étaient descendants par une lignée féminine de Guillaume le Maréchal, ils héritèrent du titre de comte Marshal qui est toujours porté par les ducs de Norfolk aujourd'hui.

À la mort de Roger, en 1306, n'ayant pas de descendance, le titre et les possessions revinrent à la couronne. Le titre fut recréé par Édouard Ier d'Angleterre pour son fils Thomas de Brotherton en 1312. Thomas Mowbray fut fait duc de Norfolk en 1397, et sa grand-mère qui était alors comtesse de Norfolk fut faite aussi duchesse. À la mort de John III Mowbray le 4e duc, en 1476, il n'avait pour seule héritière que Anne, sa fille de 4 ans. Elle hérita donc du titre de comtesse, mais pas de celui de duchesse. Le 15 janvier 1478, à l'âge de 5 ans, celle-ci fut mariée à Richard de Shrewsbury, duc d'York, le fils d'Édouard IV d'Angleterre, lui-même âgé de 4 ans. Ce mariage permit à son père de prendre le contrôle des vastes domaines de sa belle-fille.

À la mort d'Édouard IV en 1483, et après enquête, il apparut que celui-ci avait contracté un mariage secret avant son mariage officiel, et qu'il était donc bigame, et que par conséquent le nouveau roi Édouard V et son frère Richard de Shrewsbury étaient illégitimes (voir Titulus Regius et Princes de la Tour). C'est donc Richard III qui succéda à Édouard V après qu'il eut été déposé, et celui-ci fit enfermer ses deux neveux dans la tour de Londres « pour leur sécurité » d'où ils ne ressortirent jamais. Le sort qu'ils eurent est totalement inconnu.

Comte d'East-Anglie (v. 1067)[modifier | modifier le code]

Titre confisqué pour trahison.

Deuxième création (1141)[modifier | modifier le code]

Retour à la couronne.

Troisième création (1312)[modifier | modifier le code]

Armoiries Thomas de Norfolk.png

Le titre de duc est repris.

duché temporairement inactif en 1476.

  • 1476-1481 : Anne de Mowbray (1472-1481), comtesse de Norfolk, duchesse d'York, puis de Norfolk (1481). Fille du précédent.

Quatrième création (1481)[modifier | modifier le code]

Cinquième création (1644)[modifier | modifier le code]

Pour la suite des comtes de Norfolk, voir duc de Norfolk.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b C. P. Lewis, « The Early Earls of Norman England », dans Anglo-Norman Studies - XIII. Proceedings of the Battle Conference 1990, Éd. Marjorie Chibnall (1991), Boydell & Brewer Ltd, p 225-242. (ISBN 0851152864)

Voir aussi[modifier | modifier le code]