Comte de Mornington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Wellesley, 1st Marquess Wellesley.

Comte de Mornington (en anglais : Earl of Mornington), est un titre de la pairie d'Irlande, et depuis 1863 un titre subsidiaire du duc de Wellington. Il a été créé en 1870 pour l’homme politique anglo-irlandais et compositeur Garret Wellesley.

Histoire du titre[modifier | modifier le code]

À la mort sans descendance de Richard Wellesley (1760-1842), marquis de Mornington, ce titre s'éteint avec lui. Le titre de comte de Mornington, par contre, passe à son jeune frère William Wellesley-Pole, 1er baron Maryborough (titre de la pairie du Royaume-Uni).

Le 5e comte, William Pole-Tylney-Long-Wellesley (1813–1863), meurt sans avoir été marié en 1863. Ses titres irlandais passent à son cousin du premier au second degré, le duc de Wellington. Le titre de comte de Mornington devient alors un titre subsidiaire du duc.

Barons Mornington (1746)[modifier | modifier le code]

  • 1746-1758 : Richard Wesley (1690-1758), 1er baron Mornington ;
  • 1758-1781 : Garret Wesley (1735-1781), 1er comte de Mornington. Créé comte de Mornington en 1760.

Comte de Mornington (1760)[modifier | modifier le code]

  • 1760-1781 : Garret Wesley (1735-1781), 2e baron Mornington ;
  • 1781-1842 : Richard Wellesley (1760-1842). Créé marquis Wellesley en 1799.

Marquis Wellesley (1799)[modifier | modifier le code]

  • 1799-1842 : Richard Wellesley (1760-1842), 2e comte de Mornington. Il meurt sans descendance.

Comte de Mornington (1760; rétablis)[modifier | modifier le code]

  • 1842-1845 : William Wellesley-Pole (1763-1845), 3e comte de Mornington. Il hérite du titer de son frère, le marquis Wellesley ;
  • 1845-1857 : William Pole-Tylney-Long-Wellesley (1788-1857), 4e comte de Mornington ;
  • 1857-1863 : William Pole-Tylney-Long-Wellesley (1813-1863), 5e comte de Mornington ;
  • 1863-1884 : Arthur Wellesley (1807-1884), 2e duc de Wellington, 6e comte de Mornington. Cousin du précédent. Le titre devient un titre subsidiaire des ducs de Wellington. (voir Duc de Wellington pour les porteurs suivants).