Comte de Godolphin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
le 1er Comte de Godolphin, par Sir Godfrey Kneller
le 2d Comte de Godolphin, par Sir Godfrey Kneller

Comte de Godolphin est un titre de la pairie d'Angleterre.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été créé en 1706 pour Sidney Godolphin, 1er baron de Godolphin et lord trésorier. À la même époque, il est fait vicomte de Rialton. En 1684, il avait déjà été fait baron Godolphin de Rialton par la pairie d'Angleterre. C'était un politicien de la fin du XVIIe siècle et du début du XVIIIe, un chevalier de l'Ordre de la Jarretière et gouverneur des Sorlingues. Après sa mort en 1712, le titre passe à son seul enfant, francis.

Le second comte de Godolphin épouse Henrietta Churchill, 2e duchesse de Marlborough. Leur seul fils, William Godolphin, marquis de Blandford, mourut sans descendance avant ses parents. En 1735, le second comte de Godolphin est fait baron Godolphin de Helston par la pairie anglaise. Quand il meurt en 1766, seul le titre de baron de Godolphin subsiste par son cousin, Francis Godolphin, 2e baron de Godolphin.

La demeure ancestrale des Godolphin était la propriété des Godolphin près de Helston dans les Cornouailles. La famille possédait des intérêts dans les mines dont beaucoup se situaient sur leur propriété. À la mine de Wheal Vor, ils ont fait tester plusieurs inventions (par exemple la machine de Newcomen en 1715) pour améliorer le travail dans leurs mines[1].


Comtes de Godolphin[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bryan Earl, Cornish Mining: The Techniques of Metal Mining in the West of England, Past and Present, St Austell, Cornish Hillside Publications,‎ 1994, 2nd éd. (ISBN 978-0-9519419-3-5), p. 38