Comté de Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le comté de Viennecomitatus Viennensis — fut cédé vers 1030 à l'archevêque de Vienne qui le subdivisa en deux nouveaux fiefs, relevant de l'archevêché : le comté d'Albon à Guigues Ier d'Albon, dont les successeurs seront les futurs dirigeants du Dauphiné, et le comté de Maurienne — future Savoie — à Humbert aux Blanches Mains.

Sa capitale est Vienne (l'ex-Vienna Allobrogum).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le comté de Vienne était une région qui correspondait à l'ancien pagus Viennensis, dit Viennois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une partie du Viennois dépendait donc des comtes de Savoie avec le Bailiva Viennensis, qui avait pour centre politique le château de Saint-Georges-d'Espéranche et dont dépendaient neuf châtellenies, jusqu'en 1355.

Voir aussi[modifier | modifier le code]