Comté de Sidon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le comté de Sidon est un des principaux fiefs du royaume de Jérusalem.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Sidon fut conquise en décembre 1110, érigée en comté et donné à Eustache Ier de Grenier. Elle fut momentanément conquise par Saladin de 1187 à 1197 et rendue aux de Grenier. Le comte Julien de Grenier la vendit à l'Ordre du Temple, mais la ville fut détruite par les Mongols la même année, puis conquise par les Mamelouks.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une seigneurie côtière entre Tyr et Beyrouth.

Féodalité[modifier | modifier le code]

Suzerain : le roi de Jérusalem.

Le comté est l'un des quatre fiefs principaux du royaume.

Liste des comtes[modifier | modifier le code]