Comté de Fezensac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Comté de Fezensac

802 – 1607

Blason
d'argent au lion de gueules
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte des fiefs de Gascogne vers 1150

Informations générales
Capitale Vic-Fezensac
Histoire et événements
802 Érigé en comté
926 Donné à Guillaume Garcie en apanage et devient héréditaire.
960 Morcelé en comté de Fézensac et comté d'Armagnac.
1140 Uni au comté d'Armagnac
1589 Henri III de Navarre, entre autres comte de Fezensac, devient roi de France sous le nom d'Henri IV.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

  • domaine royal

Le Fezensac[1] (en latin Fidentiacus pagus), est un ancien pays de Gascogne entre le Condomois au nord, le Haut-Armagnac à l'est, l'Astarac au sud et l'Eauzan et le Bas-Armagnac à l'ouest. Situé dans le territoire actuel du Gers, sa capitale était Vic-Fezensac.

Érigé en comté en 801/802, il devient héréditaire en 926 quand Garcia II Sanche de Gascogne dit le Courbé, duc de Gascogne, le donne à son fils cadet Guillaume Garcie. Ce dernier partage ensuite son comté entre ses fils Odon, comte de Fezensac, et Bernard Ier le Louche, comte d'Armagnac. Les deux comtés sont de nouveau réunis en 1140, avec le mariage de Géraud III d'Armagnac et d'Anicelle de Fézensac.


Note[modifier | modifier le code]

  1. Parfois orthographié Fézensac.

Sources[modifier | modifier le code]

« Fezenzac », dans Louis Charles Dezobry et Théodore Bachelet, Dictionnaire de Biographie et d’Histoire, vol. 1, Paris,‎ 1863, p. 1032 [détail de l’édition].

Voir aussi[modifier | modifier le code]