Comté d'Essex (Vermont)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comté d'Essex.
Comté d'Essex
Localisation du comté dans l'État
Localisation du comté dans l'État
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Vermont
Chef-lieu Guildhall
Fondation 1792
Démographie
Population 6 306 hab. (2010)
Densité 3,7 hab./km2
Géographie
Superficie 172 300 ha = 1 723 km2
Superficie eau 2 200 ha = 22 km2
Superficie totale 174 500 ha = 1 745 km2

Le comté d'Essex est situé dans le nord-est de l'État américain du Vermont, sur la frontière avec la province de Québec. Sa ville siège du comté est à Guildhall. Selon le recensement de 2010, sa population est de 6 306 résidents. C'est le comté le moins peuplé dans le Vermont.

Géographie[modifier | modifier le code]

La superficie du comté est de 1 745 km2, dont 1 723 km2 de terre.

Histoire du comté[modifier | modifier le code]

En 1781, la législature du Vermont divise le comté le plus septentrional de Cumberland, en trois comtés : Windham, Windsor et Orange. Le 3 septembre 1783, à la suite de la guerre d'indépendance, la Grande-Bretagne reconnaît l'indépendance des États-Unis. La frontière du Vermont avec le Québec est établie à 45 degrés de latitude nord[1]. Le 5 novembre 1792, la législature du Vermont divise les comtés de Chittenden et d'Orange en six comtés séparés : Chittenden, Orange, Franklin, Calédonie, Essex, et Orléans[2].

En 1999, un groupe d'investisseurs achète 86 212 acres de l'entreprise Champion International Paper (en) pour 7,5 millions de dollars, couvrant une zone de quatorze towns dans le comté. En réaction, l'État du Vermont et la Fondation Freeman achètent des servitudes pour 8,5 millions de dollars pour garantir l'utilisation traditionnelle des terres pour l'exploitation forestière locale et pour les loisirs[3].

La bibliothèque publique de Guildhall, ville siège du comté, vers 1901

Aire naturelle protégée[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Le comté a atteint un sommet démographique de 9 511 résidents en 1890. Depuis, la population a progressivement baissé exceptée une hausse marquée dans les années 1970. Le recensement de 2000 indique 6 459 personnes, 2 602 ménages, et 1 805 familles résidant dans le comté. Il y avait 8,87 % des résidents parlant le français à la maison[4] . Environ 1 000 anciens combattants résident dans le comté[5].

  • sources du graphique des recensements[6],[7],[8]:
Historique des recensements
Ann. Pop.  %±
1800 1 479
1810 3 087 108.7%
1820 3 284 6.4%
1830 3 981 21.2%
1840 4 226 6.2%
1850 4 650 10.0%
1860 5 786 24.4%
1870 6 811 17.7%
1880 7 931 16.4%
1890 9 511 19.9%
1900 8 056 −15.3%
1910 7 384 −8.3%
1920 7 364 −0.3%
1930 7 067 −4.0%
1940 6 490 −8.2%
1950 6 257 −3.6%
1960 6 083 −2.8%
1970 5 416 −11.0%
1980 6 313 16.6%
1990 6 405 1.5%
2000 6 459 0.8%
2010 6 306 −2.4%

Politique fédérale[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles [9]
Année Démocrate Républicain
2008 55,9 % 1 733 41,4 % 1 284
2004 43,5 % 1 276 54,2 % 1 591
2000 39,0 % 1 129 54,1 % 1 564

Comtés américains adjacents[modifier | modifier le code]

Municipalité régionale de comté adjacente[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Van Zandt, Franklin K. Boundaries of the United States and the Several States. Geological Survey Professional. Washington, DC; Government Printing Office, 1976
  2. (en) Hamilton Child, Gazetteer of Lamoille and Orleans Counties, VT. 1883-1884. Hamilton Child.
  3. (en) Matt Sutkowski, 86,212 acre land sale in works. Burlington Free Press du 16 septembre 2008.
  4. (en) MLA Language Map Data Center
  5. (en) Joseph Gresser, The Chronicle du 1er juillet 2009, "Veterans ask for clinic closer to home"
  6. (en) Census.gov
  7. (en) Factfinder.census.gov
  8. (en) Virgina.edu
  9. (en) « Dave Leip's Atlas of U.S. Presidential Elections » (consulté le 2011-10-25)

Lien externe[modifier | modifier le code]