Comté d'Antrim (Irlande)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comté d'Antrim.

54° 50′ N 6° 10′ O / 54.84, -6.17

Comté d'Antrim
County Antrim (en)
Contae Aontroma (ga)
Blason de Comté d'Antrim
Héraldique
Localisation du Comté d'Antrim
Localisation du Comté d'Antrim
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Province Ulster
Capitale Antrim
Démographie
Population 618 108 hab. (2011)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Superficie 304 600 ha = 3 046 km2
Liens
Site web http://www.antrimcounty.org/ (en)

Le comté d’Antrim (Contae Aontroma en irlandais) est un des six comtés qui forment l’Irlande du Nord. Il est le neuvième plus grand comté traditionnel irlandais en termes de superficie et le deuxième comté le plus peuplé après le comté de Dublin. C’est le comté le plus septentrional de la province d’Ulster.

Les villes principales sont Antrim, Ballymena, Ballymoney, Carrickfergus, Larne, Lisburn et Portrush.

La plus grande partie de la ville de Belfast se situe également dans le Comté d'Antrim, le reste de la ville étant dans le Comté de Down.

Le Comté compte environ 618 000 habitants, la quasi-totalité situés dans l’agglomération de Belfast.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité l'Antrim est peuplé par un peuple celtique appelé par le géographe Ptolémée les Darini (grec : Δαρῖνοι). Dans le haut Moyen Âge, le sud de l'actuel comté d'Antrim constitue le royaume Ulaid, gouverné par le Dál Fiatach les futurs MacDonlevy / McDunlavey. Le nord constitue le Dál Riata, qui s'étend au moins depuis le Ve siècle dans le nord-ouest de l'Écosse; l'Argyll et sur les Hébrides. le territoire du Dál Riata sera ensuite gouverné le clan O'Lynch, qui étaient vassaux de l'Ulaid.

Outre les Ulaid et le Dal Riáta, il y avait également dans le sud de l'Antrim, le Dál nAraidi constitué par des Cruthin probablement liés aux Pictes d'Écosse et dont les rois s'opposent à ceux du Dál Fiatach pour le titre de roi d'Ulaid.

Entre le VIIIe et XIe siècle l'Antrim est particulièrement exposé aux incursions des Vikings. À la fin du XIIe siècle l'Antrim est incorporé dans le domaine des comtes d'Ulster, constitué après la conquête par les aventuriers Anglo-normands qui mettent fin au royaume. Un bref renouveau de la puissance gaélique suit la campagne d'Édouard Bruce en 1315, laissant seul Carrickfergus comme bastion anglais significative. À la fin du Moyen Âge, l'Antrim est divisé en trois parties:

Au le nord le « Clan Aodha Bhuidhe » anglicisé en « Clannaboy ou Clandeboye », une branche des Uí Néill de Tyrone émigre au XIVe siècle et fonde une seigneurie où elle règne jusqu'au début du XVIIe siècle. Cette famille est désignée sous le nom de « O'Neill Clannaboy ».

Les Glynnes ou Glens d'Antrim sont gouvernés par une dynastie Gallowglass issue du clan MacDonald, les MacDonnell d'Antrim, devenu par hétitage des Bisset puissant dans les Glynnes au XVe siècle.En 1620, Randal mac Sorley MacDonnel († 1636) est titré comte d'Antrim et en 1645 son fils et homonyme Randal († 1683) marquis d'Antrim.

Article détaillé : MacDonnell d'Antrim.

Le sud est entre les mains de la famille d'origine Cambro-normande des MacQuillan.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :