Compositions de jeunesse de Stravinsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Igor Stravinsky ne se mit à la composition que tardivement, ses essais de jeunesse n'étant pas considérés comme présentant un quelconque intérêt. Sa première tentative d'écriture musicale semble être en 1897, à quinze ans, alors qu'il fait une transcription pour piano d'un quatuor à cordes de Glazounov. Il alla directement le montrer au célèbre compositeur qui le déclara « non musical ». Le jeune adolescent rentra chez lui « profondément découragé ».

À part quelques andante pour piano, il ne retouche pas à la composition avant son entrée à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg en 1901. Il compose alors entre autres Nuages d'orage, un Scherzo et une Sonate pour piano en fa dièse mineur. C'est après avoir entendu cette œuvre que Rimski-Korsakov commence à lui donner des leçons qui mèneront à sa première œuvre importante, sa Symphonie en mi bémol.

Nuages d'orage[modifier | modifier le code]

Composée en 1902 pour voix et piano, cette pièce est inspirée d'un poème d'Alexandre Pouchkine.

Scherzo[modifier | modifier le code]

Cette courte pièce en sol mineur pour piano (environ deux minutes) a été composée en 1902.

Sonate pour piano en fa dièse mineur[modifier | modifier le code]

Cette première pièce plus longue de Stravinsky a été composée en 1904 et créée par le pianiste Nicolas Richter en 1905 aux Soirées de musique contemporaine, association de concerts fondée par trois de ses amis. Rimski-Korsakov aura une audition privée un peu avant.

La pièce est composée de quatre mouvements et dure entre vingt-cinq et trente minutes :

  1. Allegro
  2. Scherzo
  3. Andante
  4. AllegroAndante

Les Champignons vont à la guerre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour piano en fa dièse mineur, interprétée par Alberto Cobo (1, 2, 3, 4)