Complications de la grossesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les complications de la grossesse sont des affections et des états pathologiques provoqués par la grossesse. On peut également y ajouter les maladies qui existaient avant la grossesse mais qui sont déséquilibrées par celle-ci.

Il faut différencier les complications banales et bénignes, et les complications plus graves, pouvant mettre en jeu le pronostic vital de la mère et de l'enfant.

Il faut également distinguer les complications directement liées à l'accouchement ou au post-partum, qui ne font pas partie des complications liées à la grossesse.

Problèmes de routine de la grossesse[modifier | modifier le code]

Mal de dos[modifier | modifier le code]

  • Le mal de dos est fréquent pendant la grossesse, particulièrement au troisième trimestre. Il est dû à des modifications mécaniques (la prise de poids abdominale et le déplacement du centre de gravité vers l'avant entraînent une modification de posture, notamment une hyperlordose) et hormonales (la relaxine, hormone préparant le bassin à l'accouchement, induit aussi un relâchement général des tissus musculaires et ligamentaires). Si les lombalgies sont fréquentes, les sciatiques sont plus rares.
  • Traitement : exercice modéré, kinésithérapie (massages légers), physiothérapie (coussins chauffants), gymnastique en piscine. Le traitement médicamenteux consiste en des antalgiques de niveau 1 (paracétamol (acétaminophène) en première intention), de niveau 2 dans les cas plus sévères (paracétamol + codéine à éviter pendant le 1er trimestre, paracétamol + dextropropoxyphène en traitement bref), voire des opiacés (sulfate de morphine). Les myorelaxants (tetrazepam) peuvent également être utilisés avec certaines précautions mais seraient inefficaces[1]. Les AINS sont contre-indiqués à partir du 6e mois et sont à éviter avant.
  • Prévention : éviter une prise de poids trop importante, éviter les talons hauts, autocorrection de l'hyperlordose par la mise en avant du pubis, protection de la colonne lombaire (redressement de la colonne lombaire et blocage de celle-ci avant tout effort).

Constipation[modifier | modifier le code]

La constipation est très fréquente pendant la grossesse.

  • Cause : lors d'une grossesse, la constipation est principalement due aux changement hormonaux, et notamment à l'augmentation du taux de progestérone, qui entraînent un ralentissement du transit par le biais d'une diminution de la motilité du tractus gastro-intestinal et par le biais de l'augmentation de l'absorption hydrique dans le côlon. L'utérus gravide, augmenté de volume, provoque aussi une obstruction mécanique du tube digestif, mais ce facteur est minoritaire[2], tout comme la baisse de l'activité physique et la supplémentation en fer[3].
  • Traitement[1],[4] : augmentation des apports hydriques (au moins 2 litres de liquide par jour), boire un verre d'eau ou de jus de fruits le matin au réveil, enrichir progressivement son alimentation en fibres alimentaires (fruits et légumes frais en abondance, son et les céréales complètes, pain semi-complet), féculents avec modération. Il faut également aller à la selle à heures régulières afin d'éduquer son tube digestif, et faire de l'exercice physique raisonnablement. Si ces mesures hygiéno-diététiques restent insuffisantes, des médicaments peuvent être pris tels des mucilages, des laxatifs émollients (huile de paraffine) ou encore des suppositoires de glycérine. Les laxatifs stimulants ou irritants sont déconseillés.

Contractions[modifier | modifier le code]

  • Contractions occasionnelles, irrégulières et indolores qui se produisent plusieurs fois par jour : elles sont normales et on les appelle contractions de Braxton Hicks
  • Cause : déshydratation ; manque de magnésium ; excès d'activité physique ou stress.
  • Traitement : apport hydrique ; supplémentation en magnésium ; repos et relaxation.
  • Contractions régulières (toutes les 10 à 15 minutes) : elles peuvent être un signe que le travail a commencé prématurément et on doit évaluer la situation par un examen du col de l'utérus.

Déshydratation[modifier | modifier le code]

  • Cause : accroissement de l'espace intravasculaire et augmentation du troisième écartement des fluides
  • Traitement : boire
  • Complication : contractions utérines, qui peuvent se produire parce que la déshydratation entraîne la libération de vasopressine, laquelle est semblable à l'ocytocine par sa structure. L'ocytocine elle-même peut provoquer des contractions utérines et de cette façon la vasopressine peut avoir une réaction croisée avec les récepteurs d'ocytocine et causer elle aussi des contractions.

Œdèmes[modifier | modifier le code]

  • Cause : la compression de la veine cave inférieure (VCI) et des veines pelviennes par l'utérus augmente la pression hydrostatique dans les extrémités inférieures.
  • Traitement : élever les jambes au-dessus du cœur, faire dormir la patiente sur le côté.

Reflux gastro-œsophagien[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Reflux gastro-œsophagien.
  • Cause : relaxation du sphincter inférieur de l'œsophage (SIO) et augmentation du temps de transit dans l'estomac (ce qui est normal pendant la grossesse)
  • Traitement : antiacides, petits repas fractionnés dans la journée, éviter de s'allonger au moment de manger, anti-H2, inhibiteurs de la pompe à protons

Hémorroïdes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hémorroïdes.

Pica[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pica (maladie).

Douleur abdominale basse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Douleur abdominale.

Polyurie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Polyurie.

Varices[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Varice.

Grossesse chez la femme diabétique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Diabète et grossesse.

Diabète gestationnel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Diabète gestationnel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b J.-M. Thoulon « Petits maux de la grossesse [Discomfort during pregnancy] » EMC-Gynécologie Obstétrique 2 (2005) 227–237. [PDF] En ligne sur http://www.autour-de-la-naissance.fr, article consulté le 14 janvier 2008.
  2. (en) Baron TH, Ramirez B, Richter JE. « Gastrointestinal motility disorders during pregnancy » Ann Intern Med. 1993;118(5):366-75. PMID 8257464 page consultée le 14 janvier 2008.
  3. Nutrition pour une grossesse en santé - Lignes directrices nationales à l'intention des femmes en âge de procréer. En ligne sur http://www.hc-sc.gc.ca, article consulté le 14 janvier 2008.
  4. « Grossesse et constipation, approche physiopathologique » Cahiers de biothérapie. Gynécologie et obstétrique. I : L’événement, 2006, no 198, p. 12-14. En ligne http://cat.inist.fr, page consulté le 14 janvier 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Prise en charge des complications de la grossesse et de l'accouchement: Guide destiné à la sage-femme et au médecin. Guide de l'OMS de 2004. Page web et Fichier pdf