Complet (vêtement)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Complet.
Peinture représentant le président John F. Kennedy portant un complet droit à deux boutons

Un complet (appelé aussi complet-veston, costume, veston-cravate ou familièrement costard) est un vêtement masculin composé d'une veste souvent appelée veston, d'un pantalon et parfois d'un gilet. Il se porte avec une chemise, une cravate, une pochette et parfois un chapeau. C'est un vêtement considéré comme classique et dont la gamme de couleur reste relativement limitée aux couleurs sobres.

Composition[modifier | modifier le code]

Un complet classique est réalisé dans un tissu et une couleur unique alors qu'un complet fantaisie pourra être confectionné dans deux tissus différents.

Le costume droit comporte deux ou trois boutons. Le costume croisé se porte sans gilet et comporte six boutons dont deux servent effectivement à la fermeture.

Le pantalon comporte deux poches horizontales à fentes et un revers de quatre centimètres qui tombe sur le laçage des chaussures.

Historique[modifier | modifier le code]

Le costume masculin, pourtant jadis très ornementé, a commencé à se simplifier en Grande-Bretagne dès le XVIIe siècle. C'est en 1855, que pour la première fois un homme (Édouard VII du Royaume-Uni) porte un costume complet d'une même étoffe[1].

Le costume évolue par la suite pour devenir plus fonctionnel, notamment du fait du sport, la redingote est remplacée par le veston droit ou jusqu'au début des années 1950, le trois pièces pouvait avoir une veste croisé, de nombreuses personnalités on abordé ce genre de costume (Charles De Gaulle, Lénine, Pierre Laval, Léon Blum ou Joseph Bruce Ismay). Dans les années 1930 s'opposent principalement deux tendances: le costume américain à veste longue et épaules larges et le costume anglais à veste cintrée près du corps. La coupe du costume n'a que peu évolué depuis[1].

Port des deux types de costume[modifier | modifier le code]

Le costume croisé a été fort en vogue dans les années 1930 jusqu'à la fin de la deuxième moitié du XXe siècle. Aujourd'hui, il est encore porté mais représente l'aspect plutôt rétro du complet contrairement au costume droit qui est encore actuellement le plus porté à partir des années 1950 jusqu'à son port le plus marqué dans les années 1990.

Une raison du choix entre les deux grands types du complet serait que le costume droit irait mieux par sa coupe aux personnes à la corpulence plutôt fine, tandis que le costume croisé est plutôt réservé à celles plus corpulentes.

Cependant, bien qu'il y ait un fond de logique dans cette explication par la différence de coupe dans la largeur et par le fait que les deux types ne conviennent pas à tous, il existe assez de tailles pour chaque type qui conviendraient dans les différentes boutiques de prêt-à-porter pour ceux qui ont de l'embonpoint ou pas, ou encore sur mesure chez un tailleur.

Il n'existe pas vraiment de raisons différentes pour le port du droit ou du croisé car bien que le croisé soit plus « rétro », ils peuvent bien faire aussi sérieux ou sportif l'un que l'autre. Le choix du port dépend majoritairement du goût de la personne. Cependant, il existe d'autres alternatives de chaque modèle comme le blazer (croisé) plus « sportif » et le costume trois-pièces (droit) plus « sérieux » et professionnel qui peuvent influencer le choix ainsi que toutes les diversités des costumes et des accessoires[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le vêtement, M.N. Boutin-Arnaud, S. Tasmadjian, Éditions Nathan, 1997. ISBN 2-09-182472-0
  2. http://francois.darbonneau.free.fr/habiller/habiller1.html


Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]