Comparaison du volume de sources courantes de bruit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente le niveau acoustique (ou pression acoustique) de quelques sources courantes de bruit en niveau et en fréquence. Les courbes montrent les niveaux perçus comme égaux par l'oreille humaine, niveaux exprimés en décibels.

Les niveaux acoustiques en décibels sont le résultat du calcul suivant :

dB = 10 \log \frac{P}{P_{ref}}.

La pression acoustique P est la valeur efficace d'une variation de la pression atmosphérique autour de son niveau moyen. La pression acoustique de référence est de 20 μPa. Elle correspond à une puissance sonore de 1 pW/m² (un picowatt par mètre carré). C'est un peu moins que la pression acoustique des sons les plus ténus pouvant être perçus par l'oreille humaine sans instruments amplificateurs[1]. Comme la variation de la pression atmosphérique ne peut pas dépasser la pression atmosphérique elle-même, il existe un maximum du niveau sonore, à 191 dB SPL[2]. À ce niveau et au-delà, on parle d'onde de choc.

Données comparatives[modifier | modifier le code]

Tableau de niveaux de sources courantes de bruit[modifier | modifier le code]

Par comparaison, le tableau ci-dessous reprend les niveaux en décibels et en watts de quelques sources courantes de bruit. La notation en décibels SPL permet de manipuler plus facilement les chiffres (les ordres de grandeurs en dB sont plus compréhensibles, et la sensibilité des sens, dont l'oreille, suit une échelle logarithmique tout comme les décibels).

Puissance (W) Niveau (dB SPL) Exemple Puissance réelle (W)
100 000 000 200 Fusée Saturn V

Gros porteur quadriréacteur
50 000 000

50 000
1 000 000 180
10 000 160
100 140 Grand orchestre 10
1 120 Marteau piqueur 1
0,01 100 Cri 0,001
0,000 1 80
0,000 001 60 Conversation 20x10-6
0,000 000 01 40    
0,000 000 000 1 20 Chuchotement 10-9
0,000 000 000 001 0 Silence (théorique)  
Puissances acoustiques de sources courantes de bruit

Liste de niveaux en décibels SPL par situation[modifier | modifier le code]

  • 0 dB SPL = seuil d'audition,
  • 10 dB SPL = vent dans les arbres,
  • 15 dB SPL = niveau de bruit d'un bruissement de feuilles,
  • 20 dB SPL = conversation à voix basse
  • 30 dB SPL = niveau de bruit de chuchotements,
  • 40 dB SPL = niveau de bruit d'une salle d'attente,
  • 60 dB SPL = niveau de bruit d'un ordinateur personnel de bureau à 0,6 mètre,
  • 65 dB SPL = niveau de bruit d'une voiture roulant à 60 km/h à 20 mètres,
  • 85 dB SPL = niveau de bruit d'un camion roulant à 50 km/h à 20 mètres. Seuil à partir duquel il existe un risque pour l'acuité auditive selon la durée d'exposition sans protections adaptées,
  • 92 dB SPL = niveau de bruit d'une tondeuse à gazon à moteur thermique à 1 mètre,
  • 95 dB SPL = niveau de bruit d'une rotative à journaux,
  • 103 dB SPL = niveau de bruit d'un métier à tisser,
  • 115 dB SPL = niveau de bruit d'un marteau pneumatique à 1 mètre,
  • 120 dB SPL = seuil moyen d'apparition de la douleur due au son,
  • 125 dB SPL = niveau de bruit d'un avion à réaction au décollage à 20 mètres.
  • Le niveau de bruit le plus élevé de l'histoire humaine serait celui de l'explosion du Krakatoa en 1883 qui fut entendu sur 1/12 de la surface de la Terre.

Il faut noter que les deux tableaux ne sont pas comparables directement dans la mesure où le premier a trait à une puissance (watt) et le second à une pression acoustique (bar) au niveau de l'oreille.

Autre liste de bruits[modifier | modifier le code]

  • De 0 à 10 dB : désert ou chambre anéchoïque
  • De 10 à 20 dB : cabine de prise de son, « tic-tac » de l’aiguille trotteuse d’une montre
  • De 20 à 30 dB : conversation à voix basses, chuchotement
  • De 30 à 40 dB : forêt
  • De 40 à 50 dB : bibliothèque, lave-vaisselle
  • De 50 à 60 dB : lave-linge
  • De 60 à 70 dB : sèche-linge, sonnerie de téléphone, téléviseur, conversation courante cantine scolaire
  • De 70 à 80 dB : aspirateur, restaurant bruyant, passage d’un train à 80 km/h
  • De 80 à 90 dB : tondeuse à gazon, klaxon de voiture, tronçonneuse électrique, sonnerie de téléphone
  • De 90 à 100 dB : route à circulation dense, atelier de forgeage, TGV à 300 km/h à 25 m
  • De 100 à 110 dB : marteau-piqueur à moins de 5 mètres dans une rue, discothèque, concert amplifié
  • De 110 à 120 dB : tonnerre, atelier de chaudronnerie, vuvuzela à 2 mètres
  • De 120 à 130 dB : sirène d’un véhicule de pompier, tronçonneuse thermique, avion au décollage (à 300 mètres)
  • De 140 à 150 dB : course de Formule 1, avion au décollage
  • 170 dB : fusil d’assaut
  • 180 dB : décollage de la fusée Ariane, lancement d’une roquette

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mario Rossi, Audio, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes,‎ 2007, 1e éd., p. 30.
  2. On comprend bien que la pression ne peut pas s'abaisser en dessous de zéro. Quand la pression acoustique a la même valeur que la pression atmosphérique, elle se trouve à un maximum. La pression atmosphérique au niveau de la mer est environ à 1 013 hPa, soit 1 013×105 Pa. Si l'on pouvait encore parler de pression acoustique à ce niveau, cela représenterait un niveau à 0,7 x 0,5×1010 fois le niveau de référence, soit 191 dB SPL. Le facteur 0,7 correspond au facteur de crête de la sinusoïde que l'on imagine, pour les besoins du calcul ; il correspond à 3 dB.