Compagnie des tramways électriques du Nord-Parisien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Motrice 109 du Nord-Parisien, devant son dépôt de La Briche à Épinay-sur-Seine.
Tramway Enghien - Montmorency devant le parc de l'Orangerie, à l'époque du Nord-Parisien
Billet du Nord-Parisien, avec son terminus provisoire à Épinay, avant son prolongement dans l'ancien département de la Seine-et-Oise
Publicité pour un lotissement à Saint-Gratien vers 1904-1905, mettant en valeur la qualité de sa desserte en transports en commun.

La Compagnie des tramways électriques du Nord-Parisien (NP) exploitait un tramway au début du XXe siècle entre la place de la Trinité à Paris et Enghien-les-Bains dans le nord de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie des tramways électriques du Nord-Parisien se substitue à la Compagnie des tramways électriques de Paris à Saint-Denis, Épinay, Enghien et extensions, cette dernière s'étant elle-même substituée, le 11 janvier 1900[1] à messieurs Claret et Vuilleumier, concessionnaires de la ligne en date du 30 mars 1899.

Un ensemble de sept lignes de tramway a été concédé à divers concessionnaires et en partie rétrocédé à la nouvelle compagnie du Nord-Parisien, dont le tramway Enghien - Trinité. Cette ligne ouverte le 10 juillet 1900, a une longueur de 15 km. Elle dispose d'un système d'alimentation particulier, œuvre de messieurs Claret et Vuilleumier, outre une alimentation aérienne classique dans sont parcours en banlieue, il consiste en une alimentation par des plots électrifiés au passage du tramway. Ce système a été appliqué sur le tramway de Romainville et sur une ligne desservant à Lyon l'exposition de 1894.

En 1908, la Compagnie du Nord-Parisien absorbe le Tramway Enghien - Montmorency.

En 1910, le Nord-Parisien disparait, absorbé par la Compagnie des tramways de Paris et du département de la Seine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guide des sources de l'histoire des transports publics urbains à Paris et en Île-de-France, sur Google livres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Robert, Les tramways Parisiens, Paris, 1992, 3e édition.
  • Henri Zuber, Sheila Hallsted-Baumert, Claude Berton,Guide des sources de l'histoire des transports publics urbains à Paris et en Île-de-France, publication de la Sorbonne, Paris, 1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]