Communauté wikipédienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Membres de la communauté présents lors de Wikimania 2012 à l'université George Washington, Washington (district de Columbia).

La communauté wikipédienne est la communauté de contributeurs du projet d'encyclopédie en ligne Wikipédia, également appelés wikipédiens. Elle désigne souvent et plus spécifiquement la communauté d'une seule version linguistique.

Développement[modifier | modifier le code]

La communauté wikipédienne a connu une croissance exponentielle au cours des premières années de son existence. En 2009, cette phase de croissance a commencé à ralentir significativement[1]. En avril 2013, l'on dénombrait environ 40 millions de comptes enregistrés sur toutes les versions linguistiques. Cependant, seuls 300 000 comptes sont actifs mensuellement[2].

En avril 2008, l'écrivain Clay Shirky et le développeur Martin Wattenberg (en) estiment que l'effort total nécessaire pour créer Wikipédia correspondait à 100 millions d'heures travaillées[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Une enquête publiée en 2010 et réalisée auprès de 170 173 personnes dont 54 034 contributeurs de Wikipédia donne des informations sur la composition de la communauté wikipédienne[4]. Cette étude révèle que les wikipédiens sont âgés de 26,14 ans en moyenne. 86,73 % d'entre eux sont des hommes tandis que 12,64 % sont des femmes et ils sont 49,03 % à avoir atteint un niveau d'éducation tertiaire[5]. Environ 33 % des contributeurs disent avoir un partenaire et seuls 15 % d'entre eux ont au moins un enfant[6].

Attributions[modifier | modifier le code]

Au sein de Wikipédia, les comptes utilisateurs disposent de différents statuts techniques gérés par le logiciel MediaWiki et contrôlant les actions qui leur sont permises[7]. Les critères pour acquérir un statut et la façon de se servir des capacités fournies sont fixés indépendamment par chaque communauté. Parmi ces statuts, les principaux sont :

  • Les visiteurs sans compte, identifiés par l'adresse IP de leur connexion Internet, peuvent créer des articles, modifier les articles existants, et intervenir sur les pages de discussion. Dans certaines langues, il existe des restrictions à la création d'article.
  • Les utilisateurs enregistrés sont identifiés par un pseudonyme. En plus des actions des visiteurs sans compte, ils peuvent renommer les pages et copier des fichiers d'illustration (images, vidéos…). En fonction de certains critères choisis par chaque communauté — généralement un seuil minimal sur le nombre de contributions réalisées — leurs avis sont pris en compte dans les consultations, comme les élections d'administrateurs ou d'arbitres.
  • Les administrateurs sont des utilisateurs enregistrés élus par la communauté. Leur rôle est essentiellement technique, et correspond à des outils dont l'usage nécessite l'approbation de la communauté : supprimer une page, supprimer des versions intermédiaires d'une page (dite « purge d'historique »), filtrer automatiquement l'édition de pages problématiques, et bloquer un utilisateur au comportement problématique. Ils n'ont aucun rôle éditorial ; leur avis ne compte pas plus qu'un autre s'agissant du contenu des articles.
  • Les bureaucrates sont élus par la communauté, et peuvent renommer les comptes utilisateur. Ils valident les résultats d'élection d'administrateur et de bureaucrate en effectuant le changement de statut du compte utilisateur concerné.
  • Les arbitres sont élus par la communauté. Ils forment le Comité d'arbitrage, qui étudie les conflits entre utilisateurs et peuvent décider de sanctions, notamment des blocages et des restrictions plus spécifiques. Ils ne peuvent juger du contenu d'un article, leur rôle se limite à évaluer les conflits entre personnes, et leur comportement sur Wikipédia[8].

Motivations[modifier | modifier le code]

En février 2012, des wikipédiens lors d'une journée contributive à l'université Laval, Québec.

Depuis le début des années 2000, de nombreuses études quantitatives et qualitatives ont été menées afin d'identifier les motivations des contributeurs. Elles mettent en évidence une situation assez complexe[9]. Comme toute association de grande taille, la communauté wikipédienne associe des profils et des attentes très variés. Une enquête de 2007 réalisée sur près de 400 contributeurs se révèle peu concluante. La motivation la plus revendiquée est aussi la moins identifiable, l'amusement (fun). Les autres motivations sont rarement corrélés au niveau de participation : l'idéal de partage du savoir (ideology) n'entraîne aucun surcroît de contribution[10].

De plus, les motivations ne sont pas pérennes : elles évoluent au gré de la carrière du contributeur. Alors que les rédacteurs occasionnels cherchent principalement à corriger un contenu défaillant, les rédacteurs confirmés se soucient grandement de l'évaluation par leurs pairs et de la reconnaissance communautaire[11].

Relations avec les institutions[modifier | modifier le code]

Wikipédia, notamment en raison de sa grande exposition médiatique[12],[13], est de temps à autre critiquée pour ses erreurs.

En septembre 2005, le journaliste américain John Seigenthaler découvre que son article de la Wikipédia en anglais affirme qu'il est « soupçonné d'avoir été directement impliqué dans les assassinats de John et Bobby Kennedy ». Cette information, fausse, est demeurée en ligne plusieurs mois. John Seigenthaler a tenté de découvrir l'auteur de cette diffamation, mais en a été incapable pour des raisons judiciaires (le responsable s'est dénoncé plus tard)[14]. Dans la foulée de cette affaire, la communauté de la Wikipédia en anglais a décidé que seuls les contributeurs autopatrolled peuvent créer de nouveaux articles[15].

Article principal : Affaire Seigenthaler.

Convoqué par la DCRI en mars 2013, Rémi Mathis « a été contraint de supprimer devant les agents l' article Station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute, sous peine d’être placé sur le champ en garde à vue et mis en examen, et ce en dépit de ses explications sur le fonctionnement de Wikipédia. »[16]. Après qu'il a rapporté la suppression[17], l'action de la DCRI a été vivement critiquée[18]. L'article a été rétabli par la suite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Suh, Bongwon et al., The singularity is not near: slowing growth of Wikipedia, WikiSym '09 Proceedings of the 5th International Symposium on Wikis and Open Collaboration, 2009
  2. (en) « List of Wikipedias », sur meta.wikimedia.org (consulté le 20 avril 2013)
  3. Clay Shirky, Gin, Television and Social Surplus, 26 avril 2008
  4. Glott, Schmidt et Ghosh 2010, p. 6.
  5. Glott, Schmidt et Ghosh 2010, p. 7.
  6. Glott, Schmidt et Ghosh 2010, p. 8.
  7. Voir par exemple la page Aide:Statuts des utilisateurs de l'édition francophone ou la page User groups de Meta-Wiki
  8. Voir par exemple les pages en anglais Arbitration et Arbitration/Policy sur Wikipédia en anglais
  9. Jullien 2013, p. 14
  10. Nov 2007, p. 63
  11. Jullien 2013, p. 16
  12. Julien L., « Les projets de Wikimédia attirent un demi-milliard de visiteurs chaque mois », Numerama,‎ 20 avril 2013 (lire en ligne)
  13. Laurent Calixte, « Les 20 sites internet les plus consultés au bureau », Le Nouvel Observateur,‎ 8 avril 2013 (lire en ligne)
  14. John Seigenthaler, « A false Wikipedia 'biography' », USA Today,‎ 29 novembre 2005 (lire en ligne)
  15. Catherine et Mwanner, « Wikipedia and Seigenthaler », The Wikipedia Signpost,‎ 5 décembre 2005 (lire en ligne)
  16. Wikimédia France, « La DCRI menace un administrateur de Wikipédia pour supprimer un article », Wikimédia France,‎ 6 avril 2013 (consulté le 23 avril 2013)
  17. (collectif), « Secret défense », Wikipédia en français,‎ 2013 (consulté le 23 avril 2013)
  18. (collectif), « Wikipédia:Affaire de Pierre-sur-Haute », Wikipédia en français,‎ 2013 (consulté le 23 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Références généralistes[modifier | modifier le code]

  • (en) Nicolas Jullien, What we Know about Wikipedia,‎ 2013, 86 p. (lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article Libre accès
  • (en) Joseph Reagle, Good Faith Collaboration, MIT Press,‎ 2010 (lire en ligne) Libre accès
  • (en) Ruediger Glott, Philipp Schmidt et Rishab Ghosh, Wikipedia Survey – Overview of Results, UNU-MERIT,‎ 2010 (lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article Libre accès
  • Dominique Cardon et Julien Levrel, « La vigilance participative. Une interprétation de la gouvernance de Wikipédia », Réseaux, no 154,‎ janvier 2010 (lire en ligne) Libre accès

Motivations[modifier | modifier le code]

  • (en) Oded Nov, « What Motivates Wikipedian? », Communications of the ACM, vol. 50, no 11,‎ novembre 2007, p. 60-64 (lire en ligne) Libre accès

Article connexe[modifier | modifier le code]