Communauté de communes Cœur de Caux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes Cœur de Caux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Forme d'intercommunalité Communauté de communes
Siège Fauville-en-Caux
Communes 22
Président Ghislaine Prunier
Date de création 30 décembre 1999
Démographie
Population 8 781 hab. (1999)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Superficie 128,15 km2
Liens
Site web http://www.coeurdecaux.fr/

La communauté de communes Cœur de Caux est une structure intercommunale française, située dans le département de la Seine-Maritime et la région Haute-Normandie.

La communauté a son siège social à Fauville-en-Caux.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes groupe 22 communes du pays de Caux :

Création de la Communauté de Communes Cœur de Caux[modifier | modifier le code]

Le Syndicat Intercommunal de Ramassage Scolaire de la région de Fauville-en-Caux (SIRS) a été créé par arrêté, le 5 octobre 1963. Ce syndicat avait pour objet le transport des élèves domiciliés sur le territoire des 20 communes associées et fréquentant le collège d’enseignement général de Fauville-en-Caux. La mise en place d’un tel service n’aurait pu être envisageable sans cette volonté de mettre en commun des moyens financiers et humains. Par la suite, le SIRS a pris en main la gestion des équipements sportifs scolaires (piscine et halle de sport), a financé la Classe d'intégration scolaire (CLIS) et le service des Assistantes Territoriales Spécialisées des Écoles Maternelles (ATSEM). Les charges entraînées par le fonctionnement des services étaient réparties annuellement entre les communes, au prorata de la population et du potentiel fiscal.

Le Syndicat Intercommunal de Ramassage Scolaire de la région de Fauville-en-Caux a été dissous à compter du 30 décembre 1999, suite à la création de la Communauté de Communes Cœur de Caux. Les droits et obligations du SIRS sont alors repris par la Communauté de Communes Cœur de Caux. Le personnel, les biens meubles et immeubles ainsi que l’actif et le passif sont transférés à la Communauté de Communes dans les mêmes conditions.

À sa création, en 1963, le Syndicat de Ramassage Scolaire de la région de Fauville-en-Caux comprenait 20 communes (Yébleron rejoindra le SIRS en septembre 1965) situées sur 2 cantons : le canton de Fauville-en-Caux (communes en vert) et le canton d'Ourville-en-Caux (communes en jaune). Le périmètre de la Communauté de Communes Cœur de Caux, telle qu’on le connaît actuellement, se dessinait déjà de manière précise. La commune de Rocquefort a rejoint Cœur de Caux en 1999, lors de sa création.

Géographie et démographie[modifier | modifier le code]

Située en Haute-Normandie, dans le département de Seine-Maritime (76), la Communauté de Communes Cœur de Caux occupe une position centrale dans le pays de Caux. À égale distance des agglomérations de Rouen et du Havre (50 km environ), à proximité des installations industrielles de la vallée de Seine et au voisinage d’Yvetot et de Fécamp (15 km), son territoire, essentiellement rural, est traversé par d’importantes voies routières et ferrées.

On peut retenir, notamment :

- L’autoroute A29 dite « des Estuaires » qui relie Anvers et les Pays-Bas à l’Espagne en passant par Le Havre, le pont de Normandie, Nantes et Bordeaux.

- La route départementale D0615 Paris-Rouen-Le Havre (anciennement N15).

- La liaison ferrée Paris - Le Havre via Rouen qui draine un important trafic de voyageurs et de marchandises.

- La liaison ferrée Rouen - Le Havre via Foucart et passant par Barentin, Yvetot, Bréauté-Beuzeville.

Le territoire de la Communauté de Communes Cœur de Caux est composé de 22 communes, situées sur deux cantons (Canton de Fauville-en-Caux et Canton d’Ourville-en-Caux) et d’une superficie totale de 12 608 hectares. Presque 40 % de la population du territoire Cœur de Caux (soit 8 572 habitants[1]) se concentrent à Yébleron et à Fauville-en-Caux, la ville-centre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tous les chiffres de population font référence au recensement officiel de l’Insee datant de 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]