Commonwealth d'Angleterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Commonwealth d'Angleterre
Commonwealth of England en

1649 – 1653
1659 – 1660

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte indiquant la localisation du Commonwealth en 1653

Informations générales
Statut République
Capitale Londres
Langue Anglais
Monnaie Livre sterling
Superficie
Superficie 130 395 km²
Histoire et événements
19 mai 1649 Création
16 décembre 1653 Protectorate
7 mai 1659 Rétablissement du parlement croupion
25 mai 1659 Démission de R. Cromwell
4 avril 1660 Déclaration de Breda

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Commonwealth d’Angleterre était le gouvernement républicain qui gouverna l’Angleterre, puis également l’Irlande et l’Écosse de 1649 à 1653, puis de 1659 à 1660.

Histoire de l’Interrègne anglais[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Interrègne anglais.

Le premier Commonwealth anglais (1649–1653)[modifier | modifier le code]

Premier drapeau du Commonwealth.

Après la décapitation de Charles Ier d’Angleterre le 30 janvier 1649, pour trahison après sa fuite en Écosse suite à la première Révolution anglaise (1642-1649), les parlementaires déclarent l’existence de la république, initialement déclarée par le « Parlement croupion » le 19 mai 1649[1]. Le pouvoir exécutif est confié au Conseil d'État, dont l'influence demeure en réalité toute relative, du fait du poids de l'armée.

Cette période républicaine est aussi celle où l’Anglais Oliver Cromwell reprend la main sur l’Irlande, perdue lors du règne de Charles Ier après son conflit avec les parlementaires anglais, fervents défenseurs du protestantisme depuis le soulèvement catholique de 1641. Mais ceux-ci avaient ensuite tenté de soutenir les royalistes anglais restés fidèles à Charles Ier dans une rébellion contre le pouvoir républicain autocratique de Cromwell ; ceci fut un mauvais calcul, car ils payèrent leur alliance tardive avec les royalistes et l’Écosse (qui chercherait aussi des alliés plus tard avec la France dans la lutte de pouvoir pour la succession au trône d’Angleterre) : l’Irlande y perdit sa nouvelle indépendance et la protection de son église catholique, et même le retour plus tard de la monarchie anglaise ne lui redonnerait pas son indépendance ni une reconnaissance de l’église catholique, qu’elle ne retrouverait qu’en 1922.

Cette période est charnière et marque définitivement la naissance du futur Royaume-Uni protestant.

Le Protectorate (1653–1659)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protectorate.

Le gouvernement entre 1653 et 1659 est appelé le Protectorate et prit la forme d’une dictature d’Oliver Cromwell (puis de son fils Richard à sa mort), en tant que "Lord Protector of the Commonwealth".

Le second Commonwealth anglais (1659-1660)[modifier | modifier le code]

Le terme de Commonwealth est également utilisé pour désigner le système de gouvernement entre 1659 et 1660.

Ces deux Commonwealths s'intègrent dans l’interrègne anglais, de 1649 à 1660.

À la fin de cet épisode républicain, la monarchie fut restaurée. Elle a persisté jusqu’à nos jours. Toutefois, cet épisode a marqué l’avènement du partage du pouvoir entre la monarchie et le parlement, dont le rôle a été accru, et l'éviction de tout pouvoir autocratique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) , sur le WikiSource anglophone.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]