Commando spatial - La Fantastique Aventure du vaisseau Orion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Commando spatial -
La Fantastique Aventure
du vaisseau Orion

Titre original Raumpatrouille -
Die phantastischen
Abenteuer des
Raumschiffes Orion
Genre Série de science-fiction
Création Rolf Honod
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Chaîne d'origine ARD
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 7
Durée 60 minutes
Diff. originale 17 septembre10 décembre 1966

Commando spatial - La Fantastique Aventure du vaisseau Orion (Raumpatrouille - Die phantastischen Abenteuer des Raumschiffes Orion) est une série télévisée allemande en 7 épisodes en noir et blanc de 60 minutes, créée par Rolf Honold et diffusée du 17 septembre au 10 décembre 1966 sur le réseau ARD. En France, la série a été diffusée du 13 mars au 8 mai 1967 sur la première chaîne de l'ORTF, puis sur Sci-Fi et Ciné Cinéma Classic.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En l'an 3000, il n'y a plus qu'une seule nation sur Terre dont le gouvernement est installé sous la mer. Le vaisseau Orion, appartenant à la patrouille de surveillance spatiale, est chargé de combattre les dangers venus de l'espace, et particulièrement les Frogs, une espèce extraterrestre désireuse d'envahir la planète.

Accroche[modifier | modifier le code]

Version originale : Was heute noch wie ein Märchen klingt, kann Morgen Wirklichkeit sein. Hier ist ein Märchen von Übermorgen! Es gibt keine Nationalstaaten mehr, es gibt nur noch die Menschheit und ihre Kolonien im Weltraum. Man siedelt auf fernen Sternen; der Meeresboden ist als Wohnraum erschlossen. Mit heute noch unvorstellbaren Geschwindigkeiten durcheilen Raumschiffe unser Milchstraßensystem. Eins der Raumschiffe ist die Orion. Winziger Teil eines Sicherheitssystems das die Erde vor Bedrohungen aus dem All schützt. Begleiten wir die Orion und ihre Besatzung bei ihrem Patroulliendienst am Rande der Unendlichkeit.

Version française: Ce qui nous semble encore du domaine du rêve va devenir très vite l'histoire de demain. Voici une histoire d'après-demain. Il n'y a plus d'états nationaux, et l'humanité unie occupe toutes les planètes du système solaire, s'élance vers les étoiles lointaines, et habite le fond des océans aussi bien que les terres. À des vitesses inimaginables, des vaisseaux spatiaux sillonnent la galaxie. Un de ces vaisseaux est Orion, élément minuscule du gigantesque système de protection de la civilisation humaine contre les menaces venues du fond de l'univers. Nous allons accompagner l'équipage d'Orion dans une de ses missions, quelque part, dans l'espace...

Distribution[modifier | modifier le code]

Diffusion en France[modifier | modifier le code]

En France, la série a été diffusée du 13 mars au 8 mai 1967 sur la première chaîne de l'ORTF. Ce n'est que 39 ans plus tard, dans la nuit du 1er au 2 septembre 2006 (à 1h20 du matin), que le public français eut l'occasion de redécouvrir la série, avec la diffusion en version allemande sous-titrée du quatrième épisode, Les Déserteurs, dans le cadre d'un cycle consacré à Star Trek et à ses influences, sur la chaîne Sci-Fi[1]. La série fut alors erronément présentée comme « inédite », et son titre réduit au diminutif de « Raumpatrouille Orion ». Puis, trois ans plus tard, soit 42 ans après la diffusion française initiale, l'intégralité de la série fut finalement reprogrammée sur une chaîne française, Ciné Cinéma Classic, à partir du 14 novembre 2009. Cette fois-ci, le doublage français d'époque (comprenant la voix de Claude Bertrand dans le rôle de McLane) et les intertitres en VF du générique, témoignant de la participation de l'ORTF, furent conservés[2]. Commando Spatial étant une coproduction franco-allemande entre l'ORTF et Bavaria Atelier GMBH, il est à noter que quatre épisodes de la série font intervenir des acteurs français (tels que Jacques Riberolles) dans des seconds rôles, certaines scènes ayant même été tournées deux fois, avec des acteurs allemands, puis français[3].

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. L'Attaque de l'espace (Angriff aus dem All)
  2. Une planète en dérive (Planet außer Kurs)
  3. Gardiens de la loi (Hüter des Gesetzes)
  4. Les Déserteurs (Deserteure)
  5. La Lutte pour le soleil (Kampf um die Sonne)
  6. Le Piège de l'espace (Die Raumfalle)
  7. L'Invasion (Invasion)

Film[modifier | modifier le code]

En 2003, Stephan Reichenberger composa à partir d'extraits des sept épisodes un film d'une heure et demie intitulé Raumpatrouille Orion – Rücksturz ins Kino. Le film fut diffusé en France sous le titre Mission Spatiale Orion par Arte le 31 mars 2011 à 0h15[4]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Programme du « mois spécial Star Trek » sur Sci-Fi en 2006, où « Raumpatrouille Orion » est présenté comme un « inédit » », sur scifi-universe.com
  2. « Annonce sur Télé-Loisirs.fr de la rediffusion de Commando Spatial dans le cadre du « mois très très spatial » de Ciné Cinéma Classic », sur tele-loisirs.fr
  3. « Commando Spatial, 42 ans après », comparaison d'une même scène tournée avec Jacques Riberolles et un acteur allemand.
  4. « Mission Spatiale Orion », sur www.arte.tv

Liens externes[modifier | modifier le code]