Commandement aérien de l'armée de terre brésilienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comando de Aviação do Exército
Insigne de l'aviation de l'armée de terre brésilienne
Insigne de l'aviation de l'armée de terre brésilienne

Période 3 septembre 1986
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Branche Coat of arms of the Brazilian Army.svg Armée de terre brésilienne
Type Aviation légère
Rôle Transport aérien tactique, reconnaissance, appui aérien
Surnom AvEx
Équipement Hélicoptères
Commandant Général de brigade Eduardo Diniz[Quand ?]

Le Commandement aérien de l'armée de terre brésilienne (Portugais : Comando de Aviação do Exército, AvEx) est l'aviation légère de l'armée de terre brésilienne. Son rôle consiste à soutenir et fournir une capacité aéromobile aux forces terrestres en fournissant des appuis aériens tactiques, des appuis aériens rapprochés et de reconnaissance.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine de l'aviation de l'armée de terre brésilienne réside dans la guerre du Paraguay, avec d'un côté le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay (la Triple-Alliance) et de l'autre le Paraguay, lorsque le commandant en chef des forces brésiliennes, le duc de Caxias, déploya des ballons d'observation sur le terrain afin d'espionner les troupes ennemies.

L'un des premiers aviateurs de l'armée était Ricardo Kirk pendant la guerre du Contestado (1912-1916), en utilisant des monoplans afin d'appuyer les forces terrestres. Ces missions ont été principalement effectuées à des fins de reconnaissance.

En 1941, lors de la création du Ministère de l'aéronautique et de la Force aérienne brésilienne (FAB), l'aviation militaire, qui était le nom de la branche armée qui exploitait des aéronefs, mis fin à ses opérations étant donné que toutes ses tâches de vol furent les mêmes que celles de l’armée de l'air brésilienne.

En 1986, cependant, cette branche fut rétablie sous le nom de l'aviation de l'armée de terre brésilienne afin d'apporter un appui aux troupes terrestres de l'armée brésilienne.

Organisation[modifier | modifier le code]

Base aérienne de Taubaté en 1996.
  • Commandement aérien de l'armée de terre, Taubaté
    • 1º Batalhão de Aviação do Exército, Taubaté
    • 2º Batalhão de Aviação do Exército, Taubaté
    • 3º Batalhão de Aviação do Exército, Campo Grande
    • 4º Batalhão de Aviação do Exército, Manaus
    • Batalhão de Manutenção e Suprimento de Aviação do Exército, Taubaté
    • Centro de Instrução de Aviação do Exército e a Base de Aviação, Taubaté
  • Direction aérien de l'armée de terre, Brasilia

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Le Commandement aérien de l'armée de terre brésilienne exploite actuellement 82 appareils[Quand ?] :

Exfiltration aéromobile
Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Hélicoptère
Eurocopter AS532 Cougar Drapeau de la France France/Drapeau du Brésil Brésil Hélicoptère de transport 8 H-34 Dépendent du 2e et 4e bataillon. Construit sous licence par Helibras
Eurocopter AS 550 Fennec Drapeau de la France France Hélicoptère de transport léger 19 AS550
Eurocopter AS350 Écureuil Drapeau de la France France/Drapeau du Brésil Brésil Hélicoptère de transport léger 16 HB350-1 Esquilo
Eurocopter AS565 Panther Drapeau de la France France/Drapeau du Brésil Brésil Hélicoptère polyvalent 33 HM-1 Pantera Sur 36 appareils livrés, 2 appareils furent perdus en 2004 et un en juillet 2006. HM-1 Pantera est la version produite sous licence de l'AS565AA. 32 sont modernisés et 2 livrés neuf en version K2 de mars 2014 à 2021[1].
Sikorsky UH-60 Black Hawk Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire 4 UH-60L Dépendent du 4e bataillon. 6 autres UH-60L ont été commandés en novembre 2008.
Eurocopter EC725 Caracal Drapeau de l’Union européenne Union européenne Hélicoptère de transport 1 16 commandés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guillaume Steuer, « Le Brésil va recevoir ses premiers Panther modernisés par Helibras », sur Air et Cosmos,‎ 14 mars 2014 (consulté le 15 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :