Comma syntonique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En théorie de la musique, le comma syntonique (appelé aussi comma majeur, comma naturel ou comma de Didymus[1]) est l'intervalle entre quatre quintes pures consécutives et deux octaves plus une tierce pure[2]. Il a un rapport de fréquences de 81/80, soit environ 21,51 cents.

Définitions[modifier | modifier le code]

Le comma syntonique est la différence entre :

  • deux tons majeurs (diton ou tierce pythagoricienne) de rapport 81/64, et une tierce pure de rapport 5/4 ;
  • quatre quintes pures (4 fois le rapport 3/2) et une tierce majeure pure (rapport 5/4) ;
  • une octave plus une tierce mineure (rapport 12/5) et trois quartes pures (rapport 64/27) ;
  • le ton majeur (rapport 9/8) et le ton mineur (rapport 10/9) ;
  • une sixte majeur pythagoricienne (rapport 27/16) et une sixte majeure pure (rapport 5/3).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Syntonic comma » (voir la liste des auteurs)

  1. Asselin 2000, p. 37
  2. Abromont 2001, p. 335

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Yves Asselin, Musique et tempérament, Éditions JOBERT,‎ 2000, 236 p. (ISBN 2-905335-00-9)
  • Claude Abromont, Guide de la théorie de la musique, Librairie Arthème Fayard et Éditions Henry Lemoine,‎ 2001, 608 p. (ISBN 978-2-213-60977-5)