Comité pour une Internationale ouvrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CIO.
Comité pour une Internationale ouvrière
Committee for a Workers' International
Comité por una Internacional de los Trabajadores
Image illustrative de l'article Comité pour une Internationale ouvrière

Région Monde entier
Création 21 avril 1974
Type Fédération de partis politiques trotskistes
Secrétariat Londres, Royaume-Uni
Membres 43 sections
Site web socialistworld.net

Le Comité pour une Internationale ouvrière (CIO) est une internationale se réclamant des idées de Marx, d’Engels, de Lénine et de Trotsky ainsi que sur les principales décisions des quatre premiers Congrès de fondation de la IIIe Internationale et des documents du Mouvement marxiste depuis 1938[1]. Se réclamant du trotskisme, elle se considère comme l'embryon de la future Quatrième Internationale, l'actuelle étant considérée comme dégénérée[1]. Son but est de former des partis révolutionnaires de masse à l'échelle mondiale. Elle possède des sections dans une quarantaine de pays sur les cinq continents[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Le CIO est fondé en 1974 à l'initiative de la Militant Tendency, organisation trotskiste pratiquant l'entrisme dans le Parti travailliste britannique. À l'origine, la Militant Tendency groupée autour de Ted Grant et Peter Taaffe, décide de pratiquer l'entrisme au sein du Parti travailliste afin d'éviter l'isolement des masses. En effet, celle-ci considère que la croissance économique et les conquêtes sociales obtenues jusque après la Seconde Guerre mondiale a permis à la social-démocratie de rester crédible, du moins temporairement, auprès de la classe ouvrière. Il s'agit de ne pas s'isoler et de travailler politiquement là où les masses ouvrières se trouvent afin de dénoncer le rôle réactionnaire ses directions pro-capitalistes. Grâce à de nombreuses rencontres internationales des jeunesses socialistes, la Militant Tendency parvient à se créer des groupes correspondants dans divers pays européens et du monde entier comme la Suède, le Sri Lanka ou l'Irlande. C'est en 1974 que se formalisa ces liens avec la création du CIO. Ces groupes travailleront au sein du Socialistische Partij en Belgique néerlandophone sous le nom de Vonk (étincelle), au sein du Parti du peuple pakistanais de Zulfikar Alî Bhutto au Pakistan ou encore du Congrès national africain en Afrique du Sud.

Fin de l'entrisme[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, la majorité du CIO estime que la social-démocratie a fini de perdre la confiance des travailleurs. Face à ce constat, la politique entriste n'a plus aucun sens et le CIO décide donc de quitter les partis sociaux-démocrates et de créer des organisations indépendantes. C'est ainsi que naît en Angleterre le Militant Labour renommé depuis Socialist Party, en Belgique le Militant Links renommé depuis Parti socialiste de lutte. La décision de s'organiser et de former des organisations indépendantes crée une scission au sein de l'internationale. Suite à cette scission, les partisans de Ted Grant poursuivront leur travail au sein des partis de masse et s'organiseront internationalement dans la Tendance marxiste internationale.

Les nouveaux partis des travailleurs[modifier | modifier le code]

Dès la fin de la politique entriste, le CIO défendit la nécessite de créer de nouveaux partis larges pour la classe ouvrière. En effet, même s'il estimait que la social-démocratie ne représentait plus les travailleurs, les partis du CIO ne pouvaient prétendre remplir cette tâche. Le CIO estime que les travailleurs, même s'ils se sont détournés de la social-démocratie ne sont pas encore prêts pour une politique révolutionnaire, qu'ils ont besoin de faire leurs propres expériences de lutte et que les marxistes révolutionnaires doivent être à leurs côtés pour mener ces luttes et les tirer vers un débouché révolutionnaire. C'est dans cette perspective que les partis membres du CIO participent ou sont à l'initiative de ces nouveaux partis. Le CIO est notamment actif dans cette optique au sein du Parti socialisme et liberté au Brésil, du Nouveau Parti anticapitaliste en France, de Die Linke en Allemagne ou encore du Polska partia pracy en Pologne.

Sections[modifier | modifier le code]

Section Nom Traduction française
Allemagne Sozialistische Alternative Alternative socialiste
Afrique du Sud Democratic Socialist Movement Mouvement socialiste démocratique
Angleterre et pays de Galles Socialist Party Parti socialiste
Argentine La Chispa l'Étincelle
Australie Socialist Party Parti socialiste
Autriche Sozialistische LinksPartei Parti socialiste de gauche
Belgique Linkse Socialistische Partij - Parti socialiste de lutte
Bolivie Alternativa Socialista Revolucionaria Alternative socialiste révolutionnaire
Brésil Liberdade, Socialismo e Revolução Liberté, Socialisme et Révolution
Canada Socialist Alternative Alternative socialiste
Chili Socialismo Revolucionario Socialisme révolutionnaire
Chine 中国劳工论坛

Zhongguo Laogong Luntan

Ouvrier Chine
Chypre Νέα Διεθνιστική Αριστερά

Nea Diethnistike Aristera

Nouvelle Gauche internationaliste
Costa Rica Alternativa Socialista Alternative socialiste
Écosse Socialist Party Scotland Parti socialiste Écosse
Espagne Socialismo Revolucionario Socialisme révolutionnaire
États-Unis Socialist Alternative Alternative socialiste
Finlande Sosialistinen Vaihtoehto Alternative socialiste
France Gauche révolutionnaire
Grèce Ξεκίνημα

Xekinima

Début
Hong Kong 社會主義行動

Sekuizyuji Haangdung

Action socialiste
Inde New Socialist Alternative Nouvelle Alternative socialiste
Irlande Socialist Party / Páirtí Sóisialach Parti socialiste
Islande Sósíalískt Réttlæti Justice socialiste
Israël et Palestine حركة النضال الاشتراكي / מאבק סוציאליסטי

Ma'avak Sotzialisti / Harakah al-Nidal al-Ashteraki

Lutte socialiste
Italie Controcorrente Contre-courant
Japon 国際連帯

Kokusai Rentai

Solidarité internationale
Kazakhstan Социалистическое Сопротивление Казахстана

Socialističeskoe Soprotivlenie Kazahstana

Résistance socialiste Kazakhstan
Liban اللجنة لأممية العمال - لبنان

al-Lajnah Lammyah al-Amal – Lubnan

CIO Liban
Malaisie CIO Malaisie
Nigeria Democratic Socialist Movement Mouvement socialiste démocratique
Nouvelle-Zélande Socialist Alternative Alternative socialiste
Pakistan Socialist Movement Pakistan Mouvement socialiste Pakistan
Pays-Bas Socialistisch Alternatief Alternative socialiste
Pologne Alternatywa Socjalistyczna Alternative socialiste
Portugal Socialismo Revolucionário Socialisme révolutionnaire
Québec Alternative socialiste
Russie Российская секция КРИ

Rossijskaâ sekciâ KRI

Section russe du CIO
Sri Lanka එක්සත් සමාජවාදි පකෂය / ஐக்கிய சோசலிச கட்சி

Eksath Samajavadi Pakshaya / Aikkiy Cōcalic Kaṭci

Parti socialiste unifié
Suède Rättvisepartiet Socialisterna Parti de la Justice socialiste
Taïwan CIO Taïwan
Tchéquie Socialistická Alternativa Budoucnost Alternative socialiste
Venezuela Socialismo Revolucionario Socialisme révolutionnaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.socialisme.be/psl/archives/2009/04/13/fonctionnement.html
  2. http://www.socialistworld.net/area/areas.html