Comblain-la-Tour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comblain-la-Tour
Le bord de l’Ourthe
Le bord de l’Ourthe
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Huy
Commune Hamoir
Code postal 4180
Zone téléphonique 04
Coordonnées 50° 27′ 15″ N 5° 34′ 23″ E / 50.4542, 5.573150° 27′ 15″ Nord 5° 34′ 23″ Est / 50.4542, 5.5731  

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
Comblain-la-Tour

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Comblain-la-Tour

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Comblain-la-Tour

Comblain-la-Tour est un village de la commune belge de Hamoir, située en Région wallonne dans la province de Liège.

Comblain-la-Tour était le siège administratif de la commune de Comblain-Fairon avant les fusions de communes de 1977.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Autrefois orthographié Comblen, cette localité, tout comme sa voisine Comblain-au-Pont, doit son nom au latin confluentes qui signifie confluent.

Situation[modifier | modifier le code]

En effet, Comblain-la-Tour se situe au confluent de l'Ourthe et du ruisseau du Boé. Le village, bâti principalement sur la rive droite de l'Ourthe, s'élève progressivement vers l'est. Liège se trouve à une trentaine de kilomètres au nord en descendant la vallée de l'Ourthe.

Description[modifier | modifier le code]

Comblain-la-Tour se situe aux confins du Condroz, de la Famenne et de la Calestienne. Sur la rive droite de l'Ourthe, en amont du village, se dresse le Rocher de la Vierge avec la statue de la Vierge sur la partie supérieure du rocher. Ce rocher fait partie de la zone calcaire de la Calestienne. Toujours sur la rive droite de l'Ourthe mais en aval de la localité, les falaises de Lawé, issues des anciennes carrières de grès, se situent, elles, en Condroz. Entre ces deux rochers, le village se trouve sur une étroite bande appartenant à la Famenne.

Comblain-la-Tour compte un seul hameau, Comblinay construit en pierre calcaire et adossé au versant sud du ruisseau du Boé, à proximité de Xhoris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village tire son nom d'une tour fortifiée du XIIe siècle. Robert de la Marck s’en empare en 1531, développe la tour et l’encercle de dépendances. Le parc et le château Biron englobent les restes de l’ancienne tour. Celle-ci s’était écroulée en 1889[1].

Le pont sur l'Ourthe fut réalisé en 1874. Auparavant, les betchètes, barques à fond plat de la vallée de l'Ourthe, étaient le seul moyen pour traverser la rivière[1].

Le chemin de fer fit son apparition dans la seconde partie du XIXe siècle. Le chemin de fer vicinal Comblain-la-Tour - Manhay (ligne 620) partait de la gare SNCB pour rejoindre Comblinay et Xhoris jusqu'au début des années soixante.

Une figure du village fut Joseph Huberty (1886-1957), animateur incomparable mais aussi auteur wallon, chansonnier, revuiste et poète.

Jazz[modifier | modifier le code]

Durant huit années, entre 1959 et 1966, à l'initiative de Joe Napoli, un G.I. qui y vécut l'Offensive von Rundstedt, le village s’est transformé en un des plus hauts lieux du jazz du monde entier[2]. Des artistes qui s'y sont produits, étaient, entre autres: John Coltrane, Ray Charles, Nina Simone, Stéphane Grapelli, Cannonball Adderley, Chet Baker, Archie Shepp, et beaucoup d'autres.

Le festival fut relancé en 2009 à l'occasion du cinquantième anniversaire de la première édition. Depuis lors, une pléiade d'artistes se sont produits dans le parc Biron. Parmi lesquels : Steve Houben, Philip Catherine, Archie Shepp, Lee Konitz, Toots Thielemans, Gonzalo Rubalcaba, Richard Galliano, Lucky Peterson, Éric Legnini, Tigran Hamasyan, Aly Keita, Tinariwen, Dobet Gnahoré, Beverly Jo Scott, Pierrick Pédron, Chico Freeman, McCoy Tyner, Esperanza Spalding, Marcus Miller, Bojan Z, Tchavolo Schmitt et Michel Portal, Richard Bona, Lionel Loueke, Erik Truffaz et Boney Fields.

Une statue représentant des jazzmen se trouve devant la gare SNCB.

Commerces et communications[modifier | modifier le code]

Comblain-la-Tour compte plusieurs commerces (boulangerie, pharmacie, garage...) ainsi qu'un hôtel, un camping, des restaurants et un manège.

Sur la rive gauche, le RAVeL 5 ou RAVeL Ourthe venant de Liège termine (provisoirement) son tracé après être passé sous le pont franchissant l'Ourthe. Il est toutefois possible de continuer son cheminement en longeant l'Ourthe jusqu'à Fairon et Hamoir par sentiers et anciens chemins de halage.

Le village est traversé par la ligne de chemin de fer SNCB Liège-Jemelle (arrêt : Comblain-la-Tour) et est aussi desservi par les bus TEC de la ligne Hamoir-Aywaille.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.ftpl.be/fr/bouger/circuits-balades?cdf_id_circuit=10994
  2. « Jazz Comblain-la-Tour festival 1959-1966 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]