Combinaison de survie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Combinaison de survie

La combinaison d'immersion ou combinaison de survie est un engin de sauvetage individuel permettant de se préserver de l'hypothermie tout en procurant une flottabilité sur le dos.

Depuis juillet 2006, tous les navires de charge doivent avoir à leur bord au moins une combinaison de survie pour chaque membre d'équipage. Elle doit satisfaire aux prescriptions de la règlementation SOLAS.

La combinaison est présentée dans un conteneur ou un sac, elle est étanche à l'eau, dotée de bonnes propriétés d'isolation thermique (baisse de la température corporelle inférieure à 2 °C lors d'une immersion de 6h dans une eau à 0 °C), fabriquée généralement en néoprène (d'autres matières sont également utilisées) et s'enfile par dessus les vêtements (à l'exception des chaussures sauf pour certains modèles spéciaux). Elle est munie de bandes rétroréfléchissantes, d'une lampe de signalisation, d'un poumon de flottabilité parfois gonflable (automatiquement ou à la bouche), d'une poche de liquide colorant, d'un sifflet et d'une ligne de vie (cordage). Cependant la combinaison d'immersion n'est pas systématiquement conçue pour que le naufragé puisse être directement treuillé ou hélitreuillé et il faut alors enfiler un harnais adéquat. Il doit être possible de l'enfiler en moins de deux minutes.

Le port de certaines combinaisons de survie dispense de l'utilisation d'un gilet de sauvetage ou d'une brassière de sauvetage car les combinaisons peuvent d'elles-mêmes assurer la flottabilité du naufragé et son retournement sur le dos en moins de 5 secondes. En France, la législation va au-delà de la convention SOLAS puisque les combinaisons d'immersion doivent assurer le rôle de gilet de sauvetage intégré. Il est donc inutile, voire dangereux, d'en capeler un en sus.

Publication du gouvernement du Canada[modifier | modifier le code]

Un rapport "Survival in cold waters : staying alive" de 92 pages en langue anglaise a été produit à la demande du "Safety Directorate of Transport Canada" en 2003. Ce document prend essentiellement ses références dans le monde maritime anglo-saxon. Il présente l'histoire, les données statistiques et scientifiques concernant le développement technologique des combinaisons de survie jusqu'en 2002. Il y est évoqué la relation entre combinaison de survie et brassière de sauvetage ainsi que les conditions de travail rendant nécessaire le port de la combinaison par les marins[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C.J. Brooks, Survival in cold waters : staying alive, vol. 1, Transport Canada Marine,‎ 2003, 92 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]