Combat du Shannon et de la Chesapeake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Combat du Shannon et de la Chesapeake
Combat du Shannon et de la Chesapeake
Combat du Shannon et de la Chesapeake
Informations générales
Date 1er juin 1812
Lieu au large de Boston
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
US flag 15 stars.svg
États-Unis
Commandants
capitaine Philip Broke, blessé capitaine James Lawrence
Forces en présence
HMS Shannon
• 38 canons
• 330 hommes
USS Chesapeake
• 38 canons
• 379 hommes
Pertes
HMS Shannon endommagée
23 tués
56 blessés
USS Chesapeake capturée
~48 tués
~99 blessés
Guerre de 1812
Batailles
1812 : Bataille de l'île Mackinac (1812) - Bataille de Fort Dearborn - Bataille de Détroit - Campagne du Niagara - Bataille de Queenston Heights - Bataille du moulin de Lacolle (1812)
1813 : Bataille de Frenchtown - Combat du Shannon et de la Chesapeake - Bataille de York - Bataille de la rivière Thames - Guerre Creek - Bataille de Fort Mims - Bataille de Châteauguay - Bataille de la ferme Crysler
1814 : Bataille de l'île Mackinac (1814) - Incendie de Washington - Bataille de Prairie du Chien - Bataille de Baltimore - Bataille de Cook's Mills
1815 : Bataille de La Nouvelle-Orléans
Coordonnées 42° 39′ 02″ N 70° 33′ 56″ O / 42.65061111, -70.56544444 ()42° 39′ 02″ Nord 70° 33′ 56″ Ouest / 42.65061111, -70.56544444 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Combat du Shannon et de la Chesapeake.

Géolocalisation sur la carte : Massachusetts

(Voir situation sur carte : Massachusetts)
 Différences entre dessin et blasonnement : Combat du Shannon et de la Chesapeake.

Le combat du Shannon et de la Chesapeake est une bataille navale livrée le 1er juin 1813, au large de Boston, pendant la guerre de 1812. La frégate américaine USS Chesapeake (38 canons) commandée par le capitaine James Lawrence quitte le port de Boston pour aller affronter la frégate britannique HMS Shannon (38 canons) du capitaine Philip Broke, qui croise au large.

Les Américains sont confiants : leur navire est rapide, bien armé et son équipage nombreux et entraîné. De plus, les frégates américaines ont remporté une suite de victoires impressionnantes lors des duels qui les ont opposés aux frégates britanniques et le moral des marins est excellent.

Cette certitude dans la victoire est partagée par la population civile qui embarque sur des nuées de bateaux de plaisance où de pêche pour accompagner le bâtiment de guerre et assister à l'affrontement glorieux qui se prépare.

Hélas, le spectacle ne répond guère aux espérances des spectateurs. La frégate britannique, bien commandée et manœuvrée par des marins très expérimentés ne fait qu'une bouchée de son adversaire. Elle lui envoie deux bordées puis s'approche de lui à le toucher et le capture après un abordage épique. Les Américains se défendent comme des lions; James Lawrence, mortellement blessé, les exhorte jusqu'au bout à lutter, leur criant « don't give up the ship » (en français : n'abandonnez pas le navire), mais les Anglais sont les plus forts. La Chesapeake vaincue est remorquée et emmenée triomphalement à Halifax, en Nouvelle-Écosse, par les vainqueurs.

Le combat n'a duré en tout et pour tout qu'une quinzaine de minutes. La marine britannique jusqu'alors humiliée a pris une éclatante revanche. 148 marins américains sont tués ou blessés lors de la bataille contre 83 du côté de la Royal Navy. Philip Broke, qui menait ses hommes à l'assaut, compte parmi les blessés.

Il ne reste plus aux spectateurs piteux qu'à rentrer au port, avec en tête les images d'une humiliante défaite. Ils sont d'ailleurs en cela plus heureux que leurs homologues nordistes assistant à la bataille de Bull Run, livrée quelques décennies plus tard pendant la guerre de Sécession, et qui de spectateurs devinrent de bien involontaires acteurs lorsqu'ils furent contraints d'abandonner en toute hâte pique-nique et autres frivolités pour galoper de concert avec leur armée en déroute, afin d'échapper aux vainqueurs sudistes.

L'abordage de la Chesapeake

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kenneth Poolman, Guns off Cape Ann; the story of the Shannon and the Chesapeake., Chicago, Rand McNally 1961. (OCLC 1384754)
  • (en) John Pitts, Battle of the Shannon and Chesapeake., London: Pitts, printer, wholesale toy, and marble warehouse, 6, Gt. St. Andrews Street, Seven Dials., (between 1820 and 1844) (OCLC 79489797)
  • (en) Thomas H Palmer, The Historical register of the United States, Washington, D.C. : T.H. Palmer, 1814-1816. (pp. 50-57) (OCLC 2261931)
  • (en) Anthony Bruce et William Cogar, An encyclopedia of naval history, Facts On File, New York, 1998, (ISBN 0-8160-2697-1)
  • (en) Jack Sweetman, American naval history, Naval Institute Press, Annapolis, Maryland, 1991, (ISBN 1-55750-785-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]