Columbia (superordinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Columbia.
Le superordinateur Columbia dans les installations des superordinateurs de la NASA au Ames Research Center

Le superordinateur Columbia a été l'ordinateur le plus rapide du monde pendant quelques semaines à partir du , avec 42,7 téraflops au Linpack. Il a succédé dans sa catégorie à Blue Gene, qui l'a ensuite dépassé à nouveau.

Matériel[modifier | modifier le code]

Cette machine, construite par Silicon Graphics, possède 10240 processeurs Intel Itanium 2, groupés en 20 batteries de 512 processeurs. Il a battu le record en n'utilisant que 16 batteries, soit 8192 des 10240 processeurs, probablement pour des questions d'optimisation d'accès mémoire utiles dans le cas du Linpack.

Les 51,8 Tflop ont été atteints avec les 10240 processeurs.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La NASA a utilisée le Columbia pour la conception de ses futurs vaisseaux aérospatiaux. Il est en cours de démantèlement puisque qu'il doit faire de la place pour son successeur, le supercalculateur Pléiades, qui doit répondre aux besoins croissants de puissance de calcul de la NASA. En mai 2012, Columbia était composé de quatre nœuds SGI Altix 4700 sur plus de 40 racks, contenant des processeurs Intel Itanium 2 Montecito et Montvale pour faire un total de 4608 cœurs avec un pic théorique de 30 téraflops.