Colt Cobra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colt Cobra

Le revolver Colt Cobra est une version allégée du Colt Detective Special. Construit avec une carcasse en alliage, il fut produit de 1951 à 1986. Il arma la préfecture de Police de Paris. Il servit à Jack Ruby pour abattre Lee Harvey Oswald.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Cette arme de poing très populaire tire en Double Action. Elle a une carcasse en alliage d'aluminium issu de l'industrie aéronautique Son canon de type léger puis lourd mesurait 51 mm (parfois 76 mm). Son barillet basculant à gauche contenait 6 cartouche de .38 Special. La tige d'éjection n'est pas protégée avant 1977 puis elle est carénée ensuite. Le guidon est petit et en forme de maison puis grand et triangulaire.

Données numériques[modifier | modifier le code]

« Version 1951 »

  • Munition : 22 LR, .32 New Police, .38 Colt New Police et .38 Special (le plus courant)
  • Longueur totale : variable selon celle du canon, de 17 cm à 22 cm.
  • Longueur du canon : 5 cm (la plus courante), 7,6 cm, 10,2 cm
  • Masse à vide : de 425 à 480 g en calibre .38 Special
  • Barillet : 6 coups

« Version 1977 »

  • Munition :.38 Special
  • Longueur totale : 17
  • Longueur du canon : 5 cm
  • Masse à vide : environ 470 g
  • Barillet : 6 coups

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

C'est l'arme favorite des héros d'Auguste Le Breton dans les romans policiers consacrés à la Brigade antigangs.

De même le Detective Lieutenant Frank Ballinger(Lee Marvin) de la police de Chicago portait une paire de Colt Cobra dans la série M Squad.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Yves Louis CADIOU, Les Colt (2): revolvers à cartouches métalliques, Éditions du Portail, 1995.
  • Raymond CARANTA, L'Aristocratie du Pistolet, Crépin-Leblond, 1997
  • Lucien SERANDOUR, Les Armes de poing modernes, Balland, 1970